1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Quelle est votre justice ?

Discussion dans 'Débats' démarrée par Jds, 13/8/18.

  1. Jds

    Jds Membre actif

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    440
    Médias:
    26
    Genre :
    Appréciations:
    +498
    Bonjour ou bonsoir,
    Je viens ouvrir cette discussion pour parler de la forme de justice qui nous conviendrait à chacun, lequel vous paraît le plus utile, le plus éthique, lequel est à mettre en avant pour que la société progresse, et cetera.

    Je vous présente ci-dessous les trois modèles de justice que j'ai pu trouvé, mais bien sûr, libre à vous de nous en présenter une, et de la défendre :

    Justice punitive : Se centre sur le délit lui-même, et cherche à rétablir l'ordre par l'imposition d'une souffrance justement proportionnée. L'objectif de la peine sera la dissuasion du délinquant et l'application d'une vengeance justement due.

    Justice réhabilitative : Se centre sur le délinquant en déterminant ses besoins afin de l’assister et de le traiter. Il est considéré comme un malade qu'il convient de guérir, d'assister afin de lui permettre d'adopter à l'avenir un comportement conforme aux attentes.

    Justice réparatrice : Se centre sur le préjudice en essayant de le réparer et/ou de restaurer l’équilibre rompu entre les parties : la société, le délinquant et la victime. L'objectif sera alors la restauration du lien entre les différentes parties impliquées afin de rétablir la paix dans la communauté. La médiation auteur/victime est l'exemple type d'application d'un modèle de justice réparatrice.
    La victime et le délinquant discuteront, la victime expliquera les effets qu'a eu le criminel sur sa vie, et vice-versa, le criminel expliquera ce que cela a eu comme effet dans sa vie que de perpétrer ce crime. Une compensation -dans la limite du possible- peut être demandée pour remettre les choses droites entre le délinquant et la victime, par exemple, effectuer un service pour la victime.​

    Je ne sais pas quoi dire d'autre si ce n'est de vous laisser la parole donc..
    A vous !
     
  2. pbj

    pbj Membre chevronné

    Inscription:
    16/11/16
    Messages:
    711
    Médias:
    4
    Genre :
    Appréciations:
    +304
    Il ne peut y avoir de justice, dans le sens d'une institution chargée de déterminer la responsabilité et la culpabilité d'une personne dans un acte répréhensible donné afin de poser une sanction qu'elle juge nécessaire au nom d'une autorité donnée, tant que subsisterons les antagonismes de classe qui en influent le processus
    parce que la justice défend l'intérêt d'un état qui lui même défend les intérêts d'une classe donnée. L’État est façonné selon la volonté de ceux qui disposent des moyens de production, de la classe dominante.
    parce que les stéréotypes, conceptions de la société et de la responsabilité nées des antagonismes de classe influent notre analyse et la visions que nous portons sur un acte. Jugez un immigré arabe pour un vol, vous n'aurez pas la même vision que si vous jugez un jeune cadre blanc élégant et prometteur.
    parce que les classes ne sont pas armées de la même manière face à la justice, d'un point de vue de capital économique comme social: un individu qui doit faire face à la mécanique du procès, selon s'il peut se payer un bon avocat, payer une caution, selon s'il possède des relations ou non, selon s'il a suffisamment de connaissance pour exploiter les failles de la justice, selon si on lui a apprit à bien parler, à bien se tenir, saura ou non jouer de la justice.
    parce que la responsabilité de l'individu est écrasée par le poids des déterminismes sociaux. Celui qui deale parce qu'il vit dans un environnement misérable et violent, sans possibilité d'avenir, en proie aux discriminations, est-il dans la pleine responsabilité de son acte face au vol qu'il a commis?
    selon que vous soyez petit ou grand, les jugements de la cour vous rendront blanc ou noir

    La meilleure justice sera une justice aux mains des travailleurs, dans une société qui aura effectué son travail de reconstruction, une justice réhabilitatrice, une justice de l'ensemble de la société. Notons qu'elle ne sera en aucun cas parfaite, évidemment.
     
    • J'aime 1
Chargement...