1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Que penser vous de la mort ?

Discussion dans 'Débats' démarrée par MaBs, 19/3/18.

  1. MaBs

    MaBs Nouveau membre

    Inscription:
    28/5/17
    Messages:
    47
    Genre :
    Appréciations:
    +10
    bonsoir à tous , en ce qu’il me concerne je pense souvent à la mort , à ce que l’on ressent au moment de mourir ... ou comment ça ce passe apres ..?
    C’est fini ? Il n’y a plus rien ? Repos eternel ?

    Pour ma part je pense que la mort n’est qu’une étape de la vie que tout le monde franchie pour ensuite nous emmener a ce retrouver de l’autre coter avec nos proche deja la haut..
    Je pense moi qu’une fois mon heure venu ma famille mˋattendra et que je me ferais accueillir par mes grand parents.. je pense que l´enfer ce trouve sur terre...
    Et vous qu’en pensez vous ?
     
  2. Ideolist

    Ideolist Nouveau membre

    Inscription:
    27/9/17
    Messages:
    10
    Genre :
    Appréciations:
    +6
    Bon ce que tu nous pose ici est une question extrêmement philosophique sur laquelle on pourrait débattre des heures et des heures mais rassure toi cette angoisse, cette peur du blackout une enormé partie de la population l'a, moi même je l'ai je fais souvent des crises d'angoisse dues à ça, cette peur est due à l'ignorance de tout ça c'est d'ailleurs pour ça que des expériences de mort subite ont étés réalisées.

    Quand à tes croyances je ne sais pas trop quoi te dire car moi même je suis athée et je ne les partage pas vraiment mais fais de ton mieux pour te rassurer dans cette angoisse ^^

    J'espère avoir pu t'aider
     
  3. MaBs

    MaBs Nouveau membre

    Inscription:
    28/5/17
    Messages:
    47
    Genre :
    Appréciations:
    +10
    Bonjour merci de ta reponse , moi aussi je suis athée mais je pense comme ça..
     
  4. Luna38.

    Luna38. Membre actif

    Inscription:
    24/5/17
    Messages:
    363
    Genre :
    Appréciations:
    +141
    La mort m'angoisse, j'essaye de prendre des calmants car régulièrement je fais des espèces de crise d'angoisse.
    Je ne veux pas mourir, je ne veux pas perdre mes proches, je ne veux pas voir ma famille et mes amies partir.
    Je ne veux pas d'enfant pour le moment car même si ça parait ridicule je ne veux pas qu'ils vivent avec cette angoisse, je ne veux pas donner la vie parce que indirectement je donne la mort aussi.
    Je sens que ça monte la, j'ai peur, je vois ma vie comme un décompte, je vais devoir prendre quelques chose, mais ça me rassure de savoir que je ne suis pas seule.
     
    • J'aime 1
  5. Good Vibes Only

    Good Vibes Only Membre actif

    Inscription:
    15/10/17
    Messages:
    154
    Genre :
    Appréciations:
    +128
    C'est pas moi qui ai peur de la mort.
    C'est la mort qui a peur de moi.
     
    • J'aime 1
    • Haha 1
  6. BeerHappy

    BeerHappy Membre chevronné

    Inscription:
    23/11/16
    Messages:
    552
    Appréciations:
    +381
    Emil Cioran disait « nous ne courons pas vers la mort, nous fuyons la catastrophe de la naissance ».
     
  7. MaBs

    MaBs Nouveau membre

    Inscription:
    28/5/17
    Messages:
    47
    Genre :
    Appréciations:
    +10
    Et oui...
     
  8. Takiwa

    Takiwa Invité

    Appréciations:
    +0
    Pour moi la mort n'est qu'une étape, et puis il faut garder à l'esprit que nous ne sommes que de passage sur cette terre... le temps passe tellement vite...hier encore j'étais en maternelle...
    Faut profiter de l'instant présent, faire un max de bonnes actions et ne pas penser à tout ça
     
    • J'adore 1
  9. BRJ

    BRJ Membre chevronné

    Inscription:
    27/11/16
    Messages:
    874
    Médias:
    17
    Genre :
    Appréciations:
    +542
    Deux approches face à la mort :

    La peur de la mort en tant que fatalité douloureuse. C'est la mort biblique dont on essaie de se rassurer en créant un au-delà bon dont l'entrée est conditionnée par rapport à notre "piété".
    Si on y réfléchie un peu, on se rend vite compte que si l'on a pas souffert avant la vie, on a aucune raison de souffrir (ni adorer) l'après-vie. C'est une perspective assez vielle (et plus compliquée que ça), Épicure nous résume cette posture simplement : "Ainsi celui de tous les maux qui nous donne le plus d’horreur, la mort, n’est rien pour nous, puisque, tant que nous existons nous-mêmes, la mort n’est pas, et que, quand la mort existe, nous ne sommes plus. Donc la mort n’existe ni pour les vivants ni pour les morts, puisqu’elle n’a rien à faire avec les premiers, et que les seconds ne sont plus." (

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.

    )

    Une autre approche est l'inconfort face à l'inexistence. C'est la pire. Elle consiste en la perte de la perception qu'on a du monde et de son futur. Le seul élément rassurant est que le souvenir qu'on laisse reste perceptible par les autres. Mais rien d'autre :)
     
  10. Nyx

    Nyx Membre actif

    Inscription:
    18/11/16
    Messages:
    344
    Appréciations:
    +146
    J'espère que les asticots qui me mangeront me trouveront à leur gout.
     
    • Haha 1
  11. Maya

    Maya Membre actif

    Inscription:
    23/11/16
    Messages:
    237
    Médias:
    1
    Genre :
    Appréciations:
    +196
    J'ai un rapport on va dire particulier a la mort .Très tôt j'en ai fait des cauchemars ,j'ai encore des souvenirs de ''visions'' qui me terroriser . Je me voyer mourir et juste je ressentais le vide je sais pas trop comment l'exprimer j'avais le sentiment que j'allais passer beaucoup de temps ici que j'allais ''vivre'' pour toujours ensuite j'ai eu comme je l'ai dit plus haut des cauchemars.

    Avec le temps j'ai appris a accepter ce passage inévitable dans ma vie et je suis même curieux de vraiment savoir ce qui ce trouve après la ''vie'' Pour ma part je vois ça comme un voyage un peut comme si toute ta vie sur terre était la pour forger un toi plus ''grand'' comme si la vie tel que l'on la connais est une grande quête initiatique dans le but de forgé ton âme (ou ton esprit peut importe)

    Et j'ai une petite théorie:

    Je pense que la plus grande peur de l'être humain de manière global et de mourir seul , et que selon moi la vie (en plus d'être une quête initiatique dans le but de forger ton ''âme'') Nous sert a trouver ce que l'on nomme l’âme sœur .Et dans ma théorie je me dit que si de ton vivant tu te sent a lié a quelqu'un a un point indescriptible (uniquement toi et la personne concerner peut le ressentir)
    Je me dit que le but final et de pouvoir faire la ''suite de voyage'' avec cette fameuse âme sœur pour l'éternité .


    Ouais c'est cul cul et pas mal bullshit mais j'aime bien :p
     
  12. Jds

    Jds Team Discord
    Discord

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    423
    Médias:
    22
    Genre :
    Appréciations:
    +475
    De plus, on peut avoir peur de perdre son Moi, sa trace dans ce monde, et pour cela on peut très bien dire que le Moi n'est qu'une illusion, il n'y a pas de Moi fixe, il change sans cesse, et il aura influencé tous les autres, comme tous les autres l'auront influencé.

    Peu importe de la mort, tout le monde aura marqué par sa vie, le temps, on aura vécu sur ce temps, on fera donc partie de ce temps comme tout ce qui nous entoure, tous les phénomènes, qu'ils soit gigantesques ou minuscules, tout cela est avec nous sur le temps, il n'échappe à personne, ni même à lui-même.

    Perdre la vie, c'est la donner en l'état actuel des choses, je perds la vie, je la donne, je laisse les autres vivre, je laisse les autres ressentir ces émotions, ces sentiments, je laisse les autres, eux aussi, s'inscrire dans le temps, et moi, je me prépare à prendre cet "avion", je me prépare au départ car il est bien temps de se séparer du cocon de la vie pour se diriger à ce qu'il y a après, peu importe ce qui s'y passe, on part à l'aventure, c'est de l'inconnu, certes, mais on résoudra enfin ces questions, en attendant, laissons-nous vivre paisiblement, et aidons les gens à mieux vivre, ainsi que nous-mêmes.

    On a peur d'un domaine sur lequel nous n'avons aucun contrôle, sur lequel nous ne savons rien, quelque chose qui peut arriver à n'importe quel moment, de n'importe quelle façon, avec n'importe quelle souffrance ou douleur. Je comprends, mais personnellement, j'aime faire connaissance, et je suis curieux de savoir à quoi ressemble ce tant redouté.

    Pour répondre à certaines choses, je pense personnellement, que l'Enfer n'existe pas (en dehors du religieux), la vie, cependant, existe bel et bien, et la vie, c'est les autres, seul, tu n'es pas réellement en vie, entouré de toutes ces vies, la vie ne peut pas être plus saillante, ce vent, ces mouvements, ces discussions, ces idées, cette curiosité, ces débats, tout ce qui compose les relations, c'est le nerf même de la vie.

    Vive la vie wllh.
     
    • J'aime 2
    • J'adore 2
  13. Alexandre Erik

    Alexandre Erik Nouveau membre

    Inscription:
    23/4/18
    Messages:
    9
    Genre :
    Appréciations:
    +4
    Je suis très épicurien dans la vision de la mort, comme cela a déjà été évoqué plus haut, je ne développerai pas. C'est vrai que la mort est cette grande inconnue, à mes yeux elle est inconcevable : je ne pense pas que l'on puisse se la représenter mentalement. Essayez d'imaginer rien... vous imaginerez du "rien", mais cela reste quelque chose, l'acte même de penser est là. Cela serait alors comme un sommeil éternel plutôt, sans rêve, évidemment.

    Il y a cependant une pensée qui me trouble beaucoup, et à laquelle je n'ai pas trouvé de palliatif. La voici. Il a été évoqué l'importance de la trace que l'on laissera, dans le souvenir que l'on laissera aux autres. Mais pourtant, si moi, je ne suis plus là pour expérimenter autrui (et donc autrui affecté par mon héritage) comment donc trouver de l'importance à ce qu'il se passera après nous ? Exemple concret : je suis millionnaire, après ma mort qu'est-ce que ça peut me faire que mes enfants touchent ou non mon héritage ? Je suis d'accord que c'est rude comme pensée, mais ma logique n'arrive pas à s'en défaire. Qu'en pensez-vous ?
     
    • J'aime 1
  14. Hemoptysie

    Hemoptysie Membre actif

    Inscription:
    6/7/17
    Messages:
    492
    Genre :
    Appréciations:
    +746
    Juste une question de satisfaction? Pouvoir être utile à quelqu'un sans pour autant être présent ne te prive pas de garder bonne conscience non? Tu n'as besoin d'être présent (avec la personne en question) et d'expérimenter le changement que tu crées chez elle pour garder bonne conscience, être satisfait, heureux d'avoir été utile?
    Parce que dans ton exemple tu dis bien : qu'est-ce que ça peut me faire que mes enfants touchent mon héritage puisque je ne serai pas présent à ce moment là?

    Je sais pas si j'y suis xD
    Peut-être que tu parlais + de l'importance de l'image que l'on laissera?
     
    • Triste 1
  15. Kawasemi

    Kawasemi Modo
    Modo Discord

    Inscription:
    9/12/16
    Messages:
    2 456
    Médias:
    21
    Appréciations:
    +1 136
    Moi je pense que c'est trop mortel [​IMG]

    bah, c'est comme ça la vie, toute belle chose a une fin
     
    • J'aime 1
    • J'adore 1
Chargement...