1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Patriarcat et désir sexuel féminin

Discussion dans 'Débats' démarrée par Kiss, 9/8/17.

  1. Kiss

    Kiss Admin
    Admin Discord

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    815
    Genre :
    Appréciations:
    +858
    Un bon gros titre qui peut paraître putaclic mais qui décrit parfaitement ce que je vais essayer de développer dans ce topic.

    Ça fait plusieurs années déjà que j'ai des réflexions sur ce sujet mais j'ai toujours eu du mal à mettre des mots dessus. Mais récemment je me suis mis à lire Bourdieu, le Spinoza du XXIème siècle, et plus précisément son ouvrage La domination masculine.

    Le constat

    Le constat, c'est que la plupart des femmes aiment, en général, l'un des critères suivants, très souvent plusieurs, chez un homme :
    - Grande taille
    - Plus âgé
    - Musculature
    - Plus élevé socialement
    - À l'aise
    - Revenu supérieur
    - Imposant physiquement (en largeur)

    Bien sûr, certaines femmes ne désirent aucun de ces critères et n'en ont rien à faire. L'idée ici c'est de parler de "la femme" et pas de toutes les femmes individuellement.

    Le pourquoi

    Vous le voyez arriver le patriarcat non ?
    Imaginez quelques instants une femme, dans la rue, qui fait 1m71 et qui a 28 ans. Elle traîne main dans la main avec son conjoint, 1m67 et 24 ans. Cette femme est perçue comme dominant physiquement le couple. Elle est plus grande, plus âgée, et physiquement elle est plus imposante aux yeux de tous que ne l'est son conjoint.

    Le problème ? La société patriarcale n'accepte pas que la femme soit dominante sur l'homme. Dans la société patriarcale, c'est l'homme qui domine et la femme qui se tait. Un homme est fait pour parler régulièrement en public et être à l'aise, avoir "du charisme". La femme est là pour l'écouter sagement. Je fais un peu dans le cliché mais c'est le principe du patriarcat.

    Il se peut donc qu'inconsciemment, la plupart des femmes aiment ces critères par pur déterminisme, à savoir qu'elles ne désirent pas réellement ces choses mais se les sont vues imposées par la société patriarcale.

    Le gros problème

    Le gros problème c'est que du coup, connaissant ces critères, les hommes ont tendance à vouloir y correspondre. Ce n'est pas la mode ultra étendue de la musculation, ni tous les cours de prise de parole spécialement pour homme qui diront le contraire.
    D'ailleurs, vous remarquerez, les hommes petits font plus de musculation que les hommes grands, comme si quelque chose était à compenser.

    Sauf que du coup, on se retrouve avec un cercle vicieux dégueulasse qui consiste à ce que les hommes essaient de correspondre aux critères des femmes et les femmes qui se font avoir par des critères que les hommes respectent de plus en plus, le tout alimentant allègrement le patriarcat.

    Conclusion : Prenons tous en compte nos déterminisme et libérons-nous en. La partie V de L'Ethique de Spinoza est là pour ça.

    + vidéo qui en parle (merci à @Princesse. et @Navet Spatial ) :

    Qu'en pensez-vous ? :)
     
    #1 Kiss, 9/8/17
    Dernière édition: 10/8/17
    • J'aime 3
    • J'adore 2
    • Merci 2
    • Propre ! 2
  2. BeerHappy

    BeerHappy Membre actif

    Inscription:
    23/11/16
    Messages:
    461
    Appréciations:
    +279
    Désolé ça paraît un peu hors-sujet mais est-ce que le livre de Bourdieu vaut le coup de lecture ? J'ai hésité à l'acheter la dernière fois.
     
  3. Chouette Noire

    Chouette Noire Membre actif

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    450
    Médias:
    15
    Genre :
    Appréciations:
    +378
    Un livre de Bourdieu vaut toujours le coup.
     
    • J'aime 2
  4. Noyana

    Noyana Membre actif

    Inscription:
    13/12/16
    Messages:
    341
    Genre :
    Appréciations:
    +194
    Je m'attendais à autre chose en cliquant sur le sujet pour le lire, donc du coup je n'ai pas grand chose à ajouter, mis à part que les critères des femmes sont effectivement prédéterminés à ce niveau, tout comme ceux des hommes d'ailleurs.

    Le patriarcat est tellement incrusté dans nos têtes et dans nos modes de vie qu'il faut vraiment réussir à prendre un recul extrême pour le voir dans sa globalité.

    J'ai lu un livre il y a quelques mois qui s'intitule Le principe du cum-shot - Le désir des femmes sous l'emprise des clichés sexuels de Lili Boisvert, qui rejoint beaucoup tout ce qui englobe les clichés et les critères prédéfinis dans notre subconscient collectif, et qui effleure ce problème du côté des hommes. J'essaierai de mettre la main sur celui de Bourdieu, il y a des chances que ça se complète.
     
    • J'aime 1
    • Propre ! 1
  5. Navet Spatial

    Navet Spatial Membre actif

    Inscription:
    22/2/17
    Messages:
    283
    Médias:
    2
    Genre :
    Appréciations:
    +184
     
    • J'aime 1
  6. Parquet

    Parquet Membre actif

    Inscription:
    1/4/17
    Messages:
    340
    Appréciations:
    +156
    Tout est lié. ça suppose que si on casse un maillon on casse la chaîne, non ? :>
    Enfin quelque chose sur quoi les femmes ont le pouvoir ! Imaginez, si vous vous libériez de ce carcan d'attirance sexuelle, peut-être que le patriarcat entier tomberait !

    Allez hop hop on se bouge les féministes autoproclamées
     
  7. #Bloodhokami

    #Bloodhokami Premium
    Premium

    Inscription:
    14/11/16
    Messages:
    1 396
    Médias:
    44
    Appréciations:
    +911
    Intéressant comme sujet et c'est vrai que je n'y ai jamais pensé auparavant.

    Après de mon côté j'ai toujours dis, la société fait partie de notre éducation donc oui, celle ci participant à notre éducation, nous nous formons à son image. Et cela inconsciemment, c'est pas des choses que nous voulons consciemment, comme tu dis pour le coup @Kiss avec les femmes, elle veulent ce genre de mec, car la société les as faites ainsi, mais c'est pas dans le but de renforcer cette image de la société patriarcat (même si au final, ça va la renforcer ^^)

    Pour le coup merci à toi, ça renforce mes pensées sur la société en générale et son impact sur notre inconscience. Et ça va me forcer à faire des recherches se soir ahah !
     
    • J'aime 1
  8. Hayley

    Hayley Membre chevronné

    Inscription:
    10/2/17
    Messages:
    535
    Genre :
    Appréciations:
    +317
    Il m'a toujours semblé (je me trompe surement) que ces critères sont plus ou moins lié à notre évolution et notre instinct de survie.
    Comme à l'époque des grottes la femme recherche un homme apte à lui faire des enfants, à les protéger et les nourrir :
    - Suffisament âgé
    - En bonne forme physique
    * Grand
    * Musclé
    * Imposant
    - Capable d'être un mâle dominant par rapport aux autres hommes : à l'aise, haut statut....


    Et de l'autre côté les hommes chercherait en majorité des femmes douces et aux anches larges : capables d'enfanter et de prendre soin des enfants.

    Après, c'est évidemment amplifié par la société qui véhicule cette image et nous convainc que c'est un modèle à suivre.
    Mais je vois pas particulièrement le rôle du patriarcat là-dedans.
    Ou alors je n'ai pas compris ce que tu entends par ce terme.
     
    • J'aime 1
    • Haha 1
  9. Princesse.

    Princesse. Membre chevronné

    Inscription:
    27/11/16
    Messages:
    909
    Genre :
    Appréciations:
    +528
    "Forme d'organisation sociale dans laquelle l'homme exerce le pouvoir dans le domaine politique, économique, religieux, ou détient le rôle dominant au sein de la famille, par rapport à la femme."

    Le rôle du patriarcat c'est de continuer à nous faire croire que les hommes sont supérieurs aux femmes et qu'ils doivent les dominer. D'où le fait que dans un couple où la femme est plus grande, plus ronde que l'homme ça choque, car ça renvoie l'image que c'est elle qui domine. C'est toute l'explication de ce livre.
     
    • J'aime 4
  10. Nyx

    Nyx Membre actif

    Inscription:
    18/11/16
    Messages:
    310
    Appréciations:
    +107
    - Grande taille =>> La taille peut être un signe de bonne forme physique, de force (oui celle qui sert à taper sur la tête du voisin). La femme a tout intérêt a être avec un homme étant en capacité de les protéger elle et la marmaille ainsi que les ressources nécessaires à leur vie.

    - Plus âgé =>> Ça j'avoue que je sais pas trop, probablement une question d'aptitude supposée à entretenir la famille aussi si l'homme a plus de maturité.

    - Musculature =>> Idem que la grande taille.

    - Plus élevé socialement =>> En théorie le bon niveau social est un signe de "qualité", c'est que la personne est apte à avoir assez de ressources pour assumer la charge d'une famille.

    - À l'aise =>> Idem qu'au dessus.

    - Revenu supérieur =>> La femme a mieux à faire de son temps (grossesse+éducation des enfants) que de chercher des ressources par elle-même, il est plus simple de dépendre pour cela d'une tierce personne.

    - Imposant physiquement (en largeur) =>> Là encore pareil que pour la grande taille et la musculature.

    Je précise avant qu'on vienne me taper sur les doigts que j'aborde la question d'un point de vue purement évolutionniste, qui me semble plus juste que de tout remettre sur le dos du patriarcat comme si les hommes voulaient dominer les femmes par pure plaisir sadique sans meilleures raisons derrière.
     
    • J'aime 2
  11. Caprice

    Caprice Membre actif

    Inscription:
    26/11/16
    Messages:
    306
    Genre :
    Appréciations:
    +184
    Oh putain j'ai failli t'insulter :eek: :tearsofjoy:


    Personellement, je pense que c'est un cercle vicieux.

    L'homme doit être supérieur parce que c'est la honte/la faiblesse que d'être assimilé à une femme, c'est la base du sexisme.
    Ce sexisme entraine donc un modèle "type" pour les hommes, à respecter pour ne pas être assimilé à la femme : grand, viril blablabla.

    L'éducation genrée y est aussi pour beaucoup :
    - Action man, jouets bleus et jeux vidéos, tapis de course pour les garçons
    - Barbie, jouets rose, dinettes, jeu de repassage et de vendeuse pour les filles

    Chaque genre se retrouve assigner à un rôle, le travail à la maison, ou la protection par la violence.


    BREF, tant de choses qui conditionnent notre société sexiste et patriarcale que j'ai le vertige.
     
  12. Nyx

    Nyx Membre actif

    Inscription:
    18/11/16
    Messages:
    310
    Appréciations:
    +107
    Dans ce cas j'aimerais qu'on me donne une raison logique au fait que les hommes dans leur ensemble désirent être "supérieurs" et écraser les femmes en permanence comme si c'était une fin en soi.

    L'évolution a mené par la sélection naturelle les hommes et les femmes à avoir des rôles différents dans la reproduction, et de fait des comportements et caractéristiques physiques/biologiques différents.

    Pour moi ce que l'on appelle le patriarcat et surlequel il est de bon ton de de jeter des cailloux à tort et à travers est une résultante des pressions environnementales qui ont conduit les deux sexes à ne pas évoluer de la même façon.
     
    • J'aime 1
  13. Kiss

    Kiss Admin
    Admin Discord

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    815
    Genre :
    Appréciations:
    +858
    @Princesse. a déjà répondu quant aux arguments évolutionnistes il me semble.
     
  14. Zoowie

    Zoowie with dripping peaches
    Admin Discord Premium

    Inscription:
    12/11/16
    Messages:
    1 062
    Genre :
    Appréciations:
    +1 020
    Je ne pense pas que le but de ce topic ou des personnes dénonçant le patriarcat de manière générale soit de condamner les hommes individuellement et de leur attribuer une volonté éclairée d'écraser la femme. C'est plutôt dans un sens où c'est tout un système qui encourage et permet assez inconsciemment de reproduire toutes ces inégalités.

    Il n'est donc pas du tout question de faire passer les hommes pour des sadiques qui ont soif de pouvoir sur la femme, mais plutôt de mettre au jour les mécanismes qui font que dans la réalité sociale, ce sont des choses qui se passent de manière plus ou moins invisible et imposée, et ce que ce soit aux hommes ou aux femmes, pour des raisons évolutionnistes ou pas.

    Et c'est pour ça que la prise de conscience des déterminismes doit se faire autant par l'un que l'autre sexe, pour revenir à la conclusion de Kiss.
     
    • J'aime 2
  15. Jesus Jenjirah

    Jesus Jenjirah Membre chevronné

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    822
    Genre :
    Appréciations:
    +511
    Dieu du ciel, le chef militant autoproclamé du féminisme n'a pas daigné répondre à ce sujet?
    MDR

    Bref.

    Pour partir du point 0

    On va partir en évoquant Weber qui estime que. La société , grosso modo. Est la somme de nos actions individuelle. Nous créons la société.
    En retour, pour évoquer Marx et Durkheim (grosso modo) = la société détermine le comportement des individus
    Tous cela est évidemment très vulgariser.

    Selon moi = Nous créons ce qu'est la société et en retour, elle se reflette sur nous individus. Je crois au mélange des théories Hollisme et individualiste .
    Ensuite
    Evoquons Tarde et sa mimésis, qui dit qu'on s'imite tous les un les autres.
    Donc en s'imitant. On recrée la société entre nous. Les idées sont comme des maladies qui se propagent au sein d'une société.

    En cela, on peut expliquer les pensés antisémite de Voltaire, lui qui a grandis dans une société où l'antisémitisme était monnaie courante.

    Qu'en est il-du patriarcat?
    Le patriarcat comme certain l'ont précisé est en premier lieu, une façon de pensées les rapports hommes femmes et surtout la place de la femme dans la société.
    Mais

    Le patriarcat est + qu'une façon de pensée. Plus qu'un système.
    Prenons exemple sur le capitalisme.
    Selon Durkheim, avant de devenir un système économique, le capitalisme est une éthique. C'est pourquoi, estime-t-il, pour analyser ce système, il importe d'étudier d'abord cette éthique, qu'il appelle "l'esprit du capitalisme »

    Pour le patriarcat c'est la même chose. Il faut comprendre son éthique. L'esprit du patriarcat.
    Alors, nul moins l'envie d'en faire un cours remontons à l'origine de la domination masculine.

    Ce qu'il faut comprendre c'est qu'en + d'être une façon de pensée. Le patriarcat s'appuis sur des pensées pour oppresser le sexe féminin.

    De là donc, nous verrons une certaines "supériorité masculine" dans la société.
    La figure masculine, vu comme supérieur et "protecteur" de la femme.
    La femme ne peut pas agir librement en société (à l'époque) Elle ne pouvait pas voter, pas ouvrir de compte en banque.

    Aujourd'hui les temps ont changés mais on parle bien du patriarcat.
    Aujourd'hui, le patriarcat se matérialise par la façon dont la femme sera traité et vu en société.

    Par exemple, comment peut-on expliquer que 96 % des victimes de viols soient des femmes?
    Pourquoi les hommes, dans leur esprits, seraient plus dans l'envie de commettre un viol plutot qu'une femme?
    L'homme aurait donc une nature de dominant violeur de base?
    Je crois à l'idée de Sartre que l'existence précède l'essence et qu'on ne nait pas mais que l'on devient.
    Bourgoin, conseiller en criminologie comme tant d'autre disait bien "on ne nait pas psychopathe on le devient" par exemple

    Donc, si on suit ses théories.
    L'homme ne nait pas naturellement avec des idées de domination.
    Il les acquière dans son environnement = idée de l'homme comme construction sociale.
    La société dans laquelle l'homme nait va le construire.

    Donc, l'homme nait dans une société qui le placerait dans une position de dominant face à la femme
    Comment cela se matérialise ? Comment cela se concrétise?
    Comment dans une société voulu moderne, on peut expliquer cela?

    Tous cela s'expliquerait pas la vision de la femme.
    Dès l'enfance, on place souvent les filles dans des activités dociles, on parle "activité de fille" et les hommes dans des activités plus rude, de contact. Où l'on se mesure sans cesse l'un envers l'autre.

    Apparté : différence homme femme

    John Gray viendra même jusqu'à dire que homme et femmes viennent de deux planètes différentes.
    Que chacun, homme et femmes seraient comme deux créatures différentes, parlant le même langage mais de differente façon

    Définir l'homme/Mars
    Sur Mars, les valeurs primordiales sont le pouvoir, la compétence, l'efficacité et la réussite.
    Un Martien agit avant tout pour prouver sa valeur et affirmer son pouvoir et ses capacités. Chaque homme mesure sa valeur personnelle en fonction de son aptitude à obtenir des résultats et il tire avant tout satisfaction de ses réalisations et de ses succès. Chaque homme mesure sa valeur personnelle en fonction de son aptitude à obtenir des résultats.

    Définir la femme/Venus
    es Vénusiennes ont un tout autre système de valeurs, fondé sur l'amour, la communication, la beauté et les rapports humains.
    Elles passent beaucoup de temps à s'entraider, à se soutenir mutuellement et à s'entourer les unes les autres d'affection.
    Leur valeur personnelle se mesure à la qualité de leurs sentiments et de leurs relations avec les autres. Vivre en société auprès de personnes avec qui elles peuvent échanger agréablement idées et menus services les comble. La valeur personnelle d'une femme se mesure à la qualité de ses sentiments et de ses relations avec les autres.

    La société aurait été jusqu'à crée deux sortes d'être humain alors que rien ne semblait pouvoir nous amener à ce schéma.

    L'homme se place dans une volonté d'autorité, qui veut qu'on être reconnu ainsi.
    L'homme a été présenté comme la figure protectrice de la femme qui était occupé à s'occuper des enfants.
    D'où aujourd'hui le cliché du "male protecteur" dont recherche quelque femmes.

    Un physique musclé est associé à un homme. Combien de fois ai-je entendu des filles de mon club de boxe se faire appeller "bonhomme" par des personnes extérieur à ce club.

    Plus loin que des idées de ballon rond ou de corps masculin.
    John Gray disait que l'homme se mesurait par la compétition.
    Entre homme nous serions donc tous des partenaires de compétitions et aurons plus de respect.

    Il est très drole juste de regarder comment on evoque la femme dans le quotidien.
    Je vous propose le documentaire "Macho Politico" pour en voir quelque bout.
    Dans une séquence, une femme va "faussement féliciter" Cyrille Eldin d'avoir été en dehors d'une moyenne.
    En moyenne, dans les livres politiques. Une femme est désigné par son prénom dans plus de 80 % des cas contre environ 20 chez les hommes.

    La ministre des Droit des femmes parle même de "sexisme ordinaire" quand on appelle une femme politique par son prénom.
    A ce sujet je vous propose l'hillarant article de Slate

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.



    Qu'à voir cela avec le patriarcat?

    Le sexisme ordinaire est l'une des racine tenace qui rend le patriarcat toujours envie.
    En appellant une femme par son prénom, en parlant de qualité physique en premier pour désigner une femme.
    Cela renforce l'image d'objet de la femme alors qu'un homme sera plus souvent respecter.


    Par exemple. Récemment un député suisse a démissionner pour s'occuper de son enfant malade et laisser sa femme pouvoir travailler.
    On a applaudis. Bravo. Quel progrès.
    C'est là le problème.
    Pourquoi vanter une action quand elle est banale chez les femmes?
    Une femme quitter son emploi ou mettre sa vie pro de coté pour son enfant, c'est tout à fait banal.

    Rien que cette article

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.



    Glorification de l'acteur comme père. Un vrai papa poule. Il change les couches de ses filles !
    Pourtant anodin. On glorifie une action banale chez un homme. Car oui. Celle qui se tapait les couches sales c'était la femme.

    Verra t-on un jour des articles du style
    "Incroyable, une vrai femme virile, elle se gratte la chatte dans les transports" ou "une vraie travailleuse, elle ramène de l'argent à la maison" ?

    Aucune personne ne desire volontairement de dominer quelqu'un.
    Je me lève pas chaque matin en me disant "tiens je dominerai bien le voisin ce matin"

    C'est ce qui es mesquin avec le patriarcat.
    Le désir n'est pas direct.

    Pour faire un exemple.
    On va rigoler de notre fils coureur de jupon en disant "ah mon petit Bertrand c'est un vrai coureur de jupon hein ah la jeunesse il profite" mais si ta fille fait pareil, tu osera pas t'en vanter.
    Elle sera vu comme une pute.

    Cette vision qui oblige la femme à avoir une vie de bonne soeur niveau sexualité.

    C'est un peu le patriarcat à son état pur.
    Par exemple, on va également le voir à la culture du viol.
    On va dire à une fille de mieux se comporter, mieux s'habiller. Si elle se fait violer ba .. C'est sa faute quoi. Quelle idée de boire autant ?

    C'est pas ce genre de schéma que se construit la pensée dominante.
    Qui va créer : l'homme force brute, protecteur. Sans sentiment car les sentiments cé pour lé pd. Face à une femme douce et docile qui cherche une figure protectrice.
    Quand je vois certaines meufs vouloir des mecs + vieux qui gagnent bien leur vie pour les entretenir. J'ai envie de pleurer dans mon féminisme.

    Le but aujourd'hui c'est que chacun. C'est un projet.
    Ce que je veux, c’est que vous, partout, vous alliez le faire gagner!

    Le même combat existe pour le racisme.
    Les gens ne comprenent pas qu'on combatte certaines blagues.
    Car on a remarqué que l'humour participe à crée un schéma de domination.

    C'est très rabaissant pendant une soirée de blanc. Le seul noir se prend des petites blagues sur sa couleur de peau et son origine sans cesse.
    "Ouais va y montre nous comment on danse la bas"
    "Ah mais tu connais pas Adrien (un autre renoi qui venait souvent) un autre black qui vient souvent ici vous deviez vous entendre"
    "Je viens d'apprendre pour le coup d'état au Sénégal " "Ouais mais je suis d'origine congolaise"
    "Ah mais enfin c'est la même culture non ? "

    Hate de voir un noir dire "français espagnol italien? Meme culture ? " pour voir notre réaction
     
    • J'adore 1
    • Haha 1
Chargement...