1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Offensive Turque sur Afrin

Discussion dans 'International' démarrée par FmN, 10/3/18.

  1. FmN

    FmN Membre actif

    Inscription:
    16/11/16
    Messages:
    154
    Médias:
    3
    Genre :
    Appréciations:
    +100
    En fin janvier l'armée turque, appuyée par des groupes rebelles islamistes, avait lancé une offensive contre les territoires contrôlés par les forces kurdes près de sa frontière et s'approche aujourd'hui de la ville d'Afrin.

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.



    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.



    Erdogan n'a jamais caché son ambition de détruire les forces du PYD (parti indépendantiste kurde), considérées comme terroristes par la Turquie. Sauf que ces troupes représentaient jusque là la principale force d'opposition à l'Etat islamique dans la région, et étaient plus ou moins épaulées dans ce combat par tout les groupes luttant contre l'EI, dont la coalition internationale menée par les US, l'aviation russe, certains groupes rebelles syriens anti-Assad et les forces loyalistes pro-Assad.

    Seulement depuis la situation a radicalement changé, les forces kurdes ayant largement repoussé les percées de DAESH dans la région, au prix d'un lourd tribut. Les anciennes alliances de circonstances se sont alors vite défaites; en accord avec Ankara, Poutine a libéré l'espace aérien au-dessus des secteurs kurdes, permettant l'avancée de l'armée Turque. La coalition internationale semble avoir décidé de laisser faire, et les forces kurdes ne sont plus assistées que par les rares groupes rebelles non-islamistes et quelques forces loyalistes.

    L'armée Turque est précédée dans son invasion par des groupes rebelles salafistes, peu différents au final de l'Etat Islamique, qui organisent le nettoyage ethnique des secteurs capturés et commettent des exactions, avec la bénédiction d'Erdogan et le regard complice de la communauté internationale.

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.



    Près de 900 000 civils vivent à Afrin et le risque est fort de voir se reproduire un drame humanitaire de plus dans ce conflit.

    Plusieurs volontaires étrangers du Bataillon international de libération (un Français, un Espagnol, un Néerlandais et un Islandais) qui avaient pris part aux combats contre Daesh ont par ailleurs été tués dans ce conflit, sans que ça ne provoque plus de réaction de la part des gouvernements occidentaux.

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.

     
  2. FmN

    FmN Membre actif

    Inscription:
    16/11/16
    Messages:
    154
    Médias:
    3
    Genre :
    Appréciations:
    +100
    Je suppose que tu fais référence au Kurdistan Syrien et je suis assez d'accord sur le fait que le PYD a déclaré la zone autonome sans vraiment de légitimité, mais en même temps sans leur action ces territoires seraient probablement tombés aux mains de groupes islamistes, ce qui aurait été beaucoup plus dommageable pour la population locale.

    D'accord sur Barzani aussi, vu d'occident on a souvent tendance à parler "des kurdes" comme d'un groupe homogène, et en l’occurrence Barzani et le PDK représentent surtout les intérêts de la bourgeoisie réactionnaire kurde, à l'opposé du PYD.
     
Chargement...