1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Montre de quoi est capable ta plume!

Discussion dans 'Poésie, récits, théâtre' démarrée par Rêveuse93, 15/11/16.

  1. Titi

    Titi Membre actif

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    408
    Appréciations:
    +286
    Il pleut des trombes acerbes de rires narquois,
    Sur la sirène qui chavirait les coeurs autrefois ;
    Elle qui pensait son avenir immuable tout tracé,
    Espère que son cuisant échec sera un jour effacé.

    Ses paupières fardées, sa petite bouche rouge,
    Contrastent avec sa mine austère et fatiguée.
    Tremblent ses mots hésitants, sa voix étouffée,
    Lorsque ces fines et délicates lèvres bougent.

    Epuisée, elle s'effondre sur la froide scène.
    L'abondante fontaine de pétrole tarit lentement.
    Son regard désormais sillonné de traces ébènes,
    Cherche la chaleur de son public désespérément.

    Cessant de scintiller avec ses soeurs semblables,
    Une étoile perd sa place dans l'immensité des cieux :
    Survivre sans le moindre espoir d'un futur radieux,
    Est le sort réservé à cette étrangère indésirable.
     
  2. Niizuma

    Niizuma Nouveau membre

    Inscription:
    10/3/17
    Messages:
    43
    Genre :
    Appréciations:
    +7
    Et dire que c’est comme ça que nous vivons
    Qualités mineurs, volonté de supérieur
    Sans rien toucher
    La fin n’est que trop proche, certes encore loin
    Pour le jeune que je suis, étant peu soucieux du sérieux
    Pourtant assoiffé d’accomplissements et avide de topper le monde

    C’est avec déshonneur que je suis humain
    Survie de la vie et non survie de la mort
    Dans un monde engloutissant d’êtres uniques
    Nous finissons par se marcher dessus, sans le vouloir, mais en le voulant bien
    Même les amoureux s’entretuent dans une futile harmonie

    C’est sans le savoir et en le sachant bien que je dis ce que je vis
    Vivre c’est s’emboîter dans notre âme et tenter de résoudre tous nos problèmes
    Résoudre nos problèmes est un problème en soit
    Une obsession; Une chose qui ne se résout jamais
    Qui apporte nombre de quantité d’anxiété, d’angoisse
    L’angoisse, c’est l’humain lui-même

    Prisonnier de lui, prisonnier de ses problèmes, prisonnier de son existence
    Existence qui demande tant d’efforts, de hauts et de bas
    Faut tricoter, détricoter, retricoter, entre-tricoter, pour en revenir au début
    En fait, pas le début début, mais le début où nous étions rendu
    On ne recommence jamais, on ne finit jamais
    On continue où nous sommes, sans atteindre le maximum, ni le minimum

    Contredisez-moi, c’est ça qui est ça.
     
Chargement...