1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Le spécisme

Discussion dans 'Débats' démarrée par Faeris, 6/1/19.

  1. Heian

    Heian Membre actif

    Inscription:
    14/1/17
    Messages:
    351
    Genre :
    Appréciations:
    +203
    J'ai rien dit qui renforce ça dans ce que tu as cité.

    Je te dis que non, ils le font sans rien obtenir derrière, à un moment donné faut lire ce que j'écris. Et même si ce n'était pas le cas, ça n'enlève rien au fait qu'ils rentrent dans un rôle écosystémique et pas nous, ce qui leur attribue une valeur qu'on a pas, en dehors de toute appréciation.
    Je veux bien que tu postes des liens en rapport avec ça. Avec de l'altruisme inter-espèce.

    Et on est dans un rôle écosystémique, dès lors que tu es vivant c'est le cas.
    Une valeur, ça dépend de ce que tu prends comme étalon. Si c'est la survie du plus grand nombre d'espèces, sûrement.

    En quoi elle est visible et en quoi ce n'est pas comparable? Dans les deux cas c'est de la pitié, surtout que j'ai absolument pas parlé de pitié c'est toi qui en parle.
    Qu'on soit en train de parler à distance est un exemple de cette supériorité et de cette domination. On est supérieurs intellectuellement, et c'est ça qui a fait qu'une clique de singes a pu parvenir à dominer le globe entier sans atout physique particulier sinon le cerveau. La situation d'aujourd'hui montre l'hégémonie de la race humaine.
    C'est pas comparable parce qu'on a une capacité de projection, d'anticipation, d'abstraction bien plus avancée, et qui nous permet d'agir avec bien plus de calculs.

    Au final ce qui ressort c'est que les annimaux non humain éprouvent des émotions, sont sensibles, ont un désir de vivre, réfléchissent et vivent en société. La seule différence avec l'Homme c'est que l'Homme a des capacités cognitives légèrement plus avancées.
    "Légèrement", on sent que ça t'arrache de le dire mais abuse pas. Y a un gouffre entre les deux.

    Sachant que les autres espèces ont tout une batterie de caractéristiques que l'Homme n'a pas, donc en fait, la seule chose sur laquelle on se base pour justifier la supériorité de l'Homme c'est son intelligence qui est, rappelons le, du à une série d'accidents (Invention du feu, développement de la dextérité du pousse etc...). Donc on utilise un seul et unique critère pour justifier un génocide de masse (75 milliards de victimes par an, 1900/ seconde en France) et pour justifier notre droit à disposer de ces êtres comme bon nous semble.
    Personnellement, j'ai arrêté la nécrophagie depuis un moment.
    Mais pas sûr que tu t'adressais à moi en disant ça.

    Je considère, qu'il peut y avoir d'autres critères sur lesquels cette hiérarchisation est discutable et je maintiens que ce n'est pas parce qu'on peut détruire tout ce qu'on veux que ca fait de nous les plus "valeureux" parce que c'est ça la question celle d'attribuer une valeur, sachant qu'en plus, ce postulat de puissance est faux puisqu'il y a d'autres espèces bien plus puissantes que nous (virus, bactéries, champignons, rayonnement électromagnétiques dont on soupçonne la présence de vie à partir de bactéries etc...) et qu'en plus nous sommes dans notre grande intelligence sur laquelle on base notre supériorité, la seule espèce assez stupide, pour organiser méticuleusement un mécanisme de suicide de sa propre espèce.
    Elle discutable dans un cadre humain, pas dans un cadre d'absolu du vivant jusqu'à preuve du contraire. Si tous les humains meurent, les seules "valeurs" après lesquelles courront tous les autres animaux, on les connaît.
    Sur la fin, tu évoques plusieurs choses.
    Tu parles de suicide méticuleux, c'est plus une motivation spécifique aux élites humaines liée au fric et au pouvoir qu'une stupidité ou une ignorance. Si y avait une réelle volonté des pouvoirs en place de préserver au mieux l'environnement, ça aurait été réglé depuis longtemps.
    Mais quand bien même ça relèverait d'une responsabilité individuelle égale pour chacun, on est la seule espèce à être capable de dégrader autant l'environnement, ce qui doit être pris en compte quand on veut insinuer que les animaux seraient plus vertueux car plus "écolos" (je schématise). S'ils en sont physiquement (nous non plus de base) et intellectuellement incapables, c'est logique qu'ils le soient.

    Je te rejoins pour les bactéries/virus, ils ont pas l'intellect mais ils gagnent.
     
  2. Faeris

    Faeris Membre

    Inscription:
    16/12/18
    Messages:
    70
    Genre :
    Appréciations:
    +28
    Tu te bases sur l'intelligence pour justifier une place supérieure, je te dis qu'il peut y avoir d'autres critères, je suis d'accord avec toi, on est plus intelligent d'une certaine façon que la plupart des animaux non humains, mais ca fait pas tout, et c'est pas assez pour justifier une supériorité.

    C'est ce que je dis depuis tou à l'heure, ca dépend de ce que tu regardes, sur certains critères on est les meilleurs, sur d'autres on se fait laminer la tronche.

    Oui, légèrement, notre intelligence surpérieur au sens dans le sens la capacité à raisonner ne dépend que du développement du néocortex central, qui en fait, est un organe très minime, en plus, le fait qu'on soit plus intelligent est due à une série d'accident qui a fait que ça aurait tout aussi bien pu arriver à une autre espèce que de prendre notre place.

    Non en effet, et je suis heureux de l'apprendre, vraiment.

    Lesquelles? Je comprends pas bien.

    Là je suis d'accord, mais le simple fait qu'on soit capable du meilleur comme du pire soulève la question de notre valeur.
     
  3. Heian

    Heian Membre actif

    Inscription:
    14/1/17
    Messages:
    351
    Genre :
    Appréciations:
    +203
    Pour moi, c'est très simple. Tu vis, tu gagnes. Tu meurs, tu perds.
    Qu'on se fasse laminer ou pas sur d'autres critères, bon, ça change pas grand-chose pour des espèces qu'on éradique chaque jour.

    C'est vrai. L'origine importe peu, au final que ce soit une volonté divine, un accident ou une évolution méritée de vieilles tribus simiesques, le résultat est le même.
    Est-ce que ça justifie de faire tout et n'importe quoi sur la base de ce résultat comme justification, je pense pas non plus.

    Survie, reproduction.

    Est-ce que ça a du sens de poser une valeur morale sur une espèce ?
    On peut faire de bonnes actions pour de mauvaises raisons. T'as des gens dans l'humanitaire, véganes, religieux ou dans le médical guidés par l'orgueil et le narcissisme par exemple. Et inversement, on peut être bien intentionné et faire du mal autour du soi.
     
Chargement...