1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

La censure du mass-média et de l'Internet: Merkel oblige l'Allemage à suivre l'exemple de la Chine

Discussion dans 'International' démarrée par JustinSilas, 15/5/17.

  1. JustinSilas

    JustinSilas Nouveau membre

    Inscription:
    15/5/17
    Messages:
    1
    Genre :
    Appréciations:
    +0
    Quand ton rating et plus bas que tu veux, quand ton peuple ne t'estime pas mais tu veux augmenter ton pouvoir et ne veux pas tout laisser pour le bien de ton pays, tu n'as que museler les critiques et inventer des ennemis qui veulent te jeter bas.

    Ce n'est pas pour rien Angela Merkel a visité la Cnine. Les accords de la vente du parc éolien Meewind et du montage de l'aviation hélicoptère H135 sont été le résultat officiel de cette visite. Mais l'échange d'expérience en matière de la régularisation de l'Internet et des réseaux sociaux a été plus important pour la chancelière. Les derniers événements et la tendance dont travaillent le mass-média online et médias imprimés montrent que Merkel veut créer "Le grand firewall allemand" (Great Firewall of Germany) à la façon du chinois qui a pour le but – filtrer l'information. Il est facile d'imaginer que la cyberarmée doit réaliser cette mission.

    Je ne vous apprendrai rien en vous disant qu'aujourd'hui le mass-média ne présente pas aux lecteurs la vue réelle de tout ce se passe en Allemagne et dans tout le monde. Le mass-média d'aujourd'hui – c'est la porte-voix du cabinet de Merkel qui a pour le but le lavage de cerveau des citoyens, la propagation gouvernementale et le maintien de bon image publique de la chancelière.

    Il y a ce qui annonce les idées de Merkel de mettre l'Internet sous le contrôle du gouvernement pour s'armer contre des attaques de l'opposition et des critiques dans son pays et sur la scène politique mondiale. C'est la lettre que j'ai reçue de Christian Tretbar, le rédacteur en chef de Tagesspiegel Online:

    [​IMG]

    Chers collègues!
    En raison des nouvelles recommandations du Ministère de la Justice que chacun doit apprendre, il faut faire la rédaction minuteuse de tous les matériaux pour la publication.
    Vous connaissez bien qu'aujourd'hui on observe beaucoup de changements dans le domaine de la culture des débats sociaux dans le mass-média et l'Internet. En particulier, c'est bien remarquable à la veille des législatives. Dans le Net il y a beaucoup d'articles, de messages et commentaires qui attisent la haine interethnique et religieuse par leurs appels à la violence. Il y a trop de messages criminels. Il est évident que les actions pareils – c'est le coup des forces extérieures. Ils organisent la campagne de la déstabilisation de l'ordre d'Etat et de la décrédibilisation d'Angela Markel, de son gouvernement et de CDU.
    Nous devons déceler des coups informationels destructeurs et les classer ouvertement selon des recommandations du Ministère de la Justice. Ainsi nous pouvons maintenir l'ordre public et la paix.
    Je rappelle que la rédaction-online et tous les collaborateurs qui ont leurs comptes officiaux et privés dans les réseaux sociaux doivent monitorer attentivement les lettres et commentaires des lécteurs en termes de leur convenance du projet de la loi "De l'amélioration de la réalisation du droit dans les réseaux sociaux". Il faut prendre des mésures réglementaires si c'est nécessaire.
    Veuillez d'agréer, Messieurs, mes salutations distinguées,
    Christian Tretbar


    Comme tous, j'ai appris les nouvelles recommandations du Ministère de la Justice. Je résume que maintenant les journalistes doivent interpréter un motif informationnel qui mis Merkel en porte-à-faux comme la campagne orientée contre elle. Il faut prévenir le mécontenement, les appels à la démission de Merkel et son gouvernement dans les articles, lettres des lécteurs et commentaires. Le département d'Heiko Maas explique ses recommandations par le besoin du renforcement de la sécurité nationale.

    Je ne sais pas comme les autres mais je trouve que cela ressemble la Chine avec ses "Le Grand Firewall de Chine" et Parti 50 cents (l'armée des blogueurs gouvernementaux). Donc, j'ai déjà couvert ce sujet. Il y a dix ans, selon la direction d'Hu Jintao, le président de la République populaire de Chine, la propagation libre des nouvelles à l'Internet a été interdit sans l'approbation des pouvoirs. Alors, je ne m'ai pas imaginé que les choses pareils peuvent avoir lieu en Allemagne. La protecteurrice de la démocratie, de la liberté de la parole et du mass-média, la mammi devient belle-mère qui veut se défendre de ses concitoyens. Hélas! C'est le fait indéniable...

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.

     
  2. Chaka

    Chaka Membre actif

    Inscription:
    14/1/17
    Messages:
    235
    Médias:
    3
    Appréciations:
    +91
    Quand vous comprendrez que les européens agacent tout le monde à se croire en démocratie et pays de liberté , vous aurez avancé. Nos pays sont bourrés de censure ,lois brimant la liberté d expression et j en passe. Nos dirigeants ont plus de pouvoir et quasiment aucun contre pouvoir comparés à nos rois ( que l on caricature comme des dictateurs dès la petite enfance ).
    je ne parlerai même pas de l école servant de lieux de propagande ,et qui en France depuis quelques années sert à implanter l idéologie "progressiste" de façon non dissimulé et de force ...
    On est entrain de sombrer dans le meilleur des mondes , mais y a toujours 2-3 gauchistes incultes qui iront te traiter de complotiste en pensant lutter contre un fachisme qui a disparut depuis 45 ( pourchasser un cadavre c est un peu facile au passage)
     
Chargement...