1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Faire réagir un proche alcoolique

Discussion dans 'Famille' démarrée par Loulette, 17/6/18.

  1. Loulette

    Loulette Membre actif

    Inscription:
    11/3/17
    Messages:
    172
    Genre :
    Appréciations:
    +41
    Bonsoir,

    Pensez vous qu'une information préoccupante (soit un genre de signalement) peut faire réagir un alcoolique ? En fait, je suis le fruit de parents tous deux dépendants à l'alcool. J'ai rencontré l'assistante sociale de mon lycée qui les a rencontré par la suite. Ça n'a pas donné grand chose donc elle a envoyé un courrier au service de protection de l'enfance, pour une évaluation. Mais je suis très pessimiste concernant cela. Qu'en pensez vous ? Pensez vous qu'enfin mon père réagira qu'il fait mal autour de lui ? Et que ma mère ne nous protège pas non plus, à boire et à rester avec mon père ?..
     
  2. Kiss

    Kiss Admin
    Admin Discord

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    916
    Genre :
    Appréciations:
    +1 006
    Salut.

    Franchement, j'aimerais vraiment te donner un avis optimiste, mais sur ce sujet, le pessimisme est de mise.
    Il n'y a absolument aucune solution pour ces problèmes d'alcool sans volonté complète des concernés. Réussir à leur donner cette volonté en partant de rien, c'est une mission impossible pour toi, et tu risques d'y perdre quelques ailes.
    Donc non, à priori, changer ta mère ou ton père ça va être impossible. Par contre, en fonction de ce que tu souhaites, tu pourrais atténuer les conséquences de leur alcoolisme.

    Que veux-tu exactement ? Ne plus avoir à les fréquenter ? Qu'attends-tu d'eux ?
     
    • J'aime 2
  3. Loulette

    Loulette Membre actif

    Inscription:
    11/3/17
    Messages:
    172
    Genre :
    Appréciations:
    +41
    Coucou, merci pour ta réponse :)

    Je suis d’accord avec toi. On ne peut pas changer les gens. Encore moins si ils ne veulent pas changer..
    Comment je pourrai les atténuer ?

    Ce que je veux est assez inhumain donc je risque d’être jugé... Mais bon tant pis. Moi ce que je voulais quelques mois plus tôt, c’était que mon père ait un cancer du foie pour le faire réagir... Je voudrais qu’il sen sorte mais souffre un bon coup car il ne sait pas à quel point jai souffert et souffre encore... Il a failli tuer ma mère mais ça ne l’a pas fait réagir.. Je ne vois pas ce qu’il pourrait avoir de plus pour qu’il ait un déclic. Et les services sociaux risquent d’empirer les choses. J’ai toujours pensé que ce n’était pas la bonne chose..
    Quant à ma mère, elle dit « boire pour décompresser ». Sauf qu’elle boit tous les soirs, et pire le week end. Elle arrêtera quand mon père aura eu un déclic je pense :/ mais je ne sais pas ce que je veux. Je ne sais même pas où j’en suis psychologiquement... J’ai de plus en plus de mal à subir. Et j’ai de plus en plus peur de l’avenir...
     
  4. RadioheadBlue

    RadioheadBlue Membre actif

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    231
    Genre :
    Appréciations:
    +140
    Malheureusement, je n'ai pas de meilleure conseil à te donner que de t'éloigner d'eux. Pas forcément littéralement, mais du moins prendre du recul, cesser de te préoccuper de cela à t'en stresser ... Je sais que vivre avec un parent alcoolique est invivable et qu'on a "pas le choix" que de s'en préoccuper, parce qu'ils font milles conneries qu'il faut réparer à leurs places, parce qu'ils sont plus eux-mêmes.
    Mais le plus important pour le moment, c'est de prendre soin de toi et de limiter les dégâts sur ta personne.

    Pour les limiter, je te conseille donc de prendre de la distance par rapport à ton foyer familial. Il n'y a pas de la famille chez qui tu pourrais rester temporairement, des amis ? Juste le temps de prendre un peu de recul, ça pourrait te faire du bien de t'éloigner.

    Ensuite, non, personnellement je ne te juge pas. Il te fait vivre un enfer, tu veux seulement qu'il réagisse mais tu ne sais pas comment faire autrement. Tu sais, l'alcool c'est tellement compliqué. Parfois, la personne alcoolique se rend compte du mal qu'elle fait mais elle ne sait pas comment s'en sortir. C'est la dépendance. A t-il déjà essayé des dispositifs tel que les alcooliques anonymes ?

    Quand à ta mère, j'ai l'impression qu'elle ne se rend pas compte de sa dépendance. Peut-être pourrait-tu essayer de l'informer sur l'alcoolodépendance, avec des chiffres, des tests, des avis médical etc pour qu'elle ait un déclic ? Sauf si cette dernière risque d'être agressive à ton égard évidemment. Parce que je le redis, la première priorité est de prendre soin de toi.

    Enfin bref. J'espère que mon message a pu t'aider. Je te laisse un numéro d'écoute si tu est en France : " Vous pouvez joindre Alcool info service au 0 980 980 930, de 8h à 2h, 7 jours sur 7. Votre appel est anonyme et non surtaxé (coût d’une communication locale depuis un poste fixe ou inclus dans les forfaits des box et des mobiles). "

    Voilà voilà. Et si tu veux parler, ma boîte MP est ouverte.
     
    #4 RadioheadBlue, 18/6/18
    Dernière édition: 19/6/18
  5. Loulette

    Loulette Membre actif

    Inscription:
    11/3/17
    Messages:
    172
    Genre :
    Appréciations:
    +41
    Merci pour ta réponse :)

    S'éloigner de ses parents lorsque l'on a à peine 16 ans, c'est compliqué.. Je pense qu'actuellement, j'ai pris assez de recul. Et je vais bien. Des amis ? Oui, j'en ai qui pourraient m'accueillir mais bon, ma mère me bloque un peu avec son chantage affectif...

    Mon père est allé voir un docteur contre son plein grè. En fait, il y est allé car l'assistante sociale que j'ai rencontré et qui l'a rencontré par la suite lui a mis quelques contraintes... Sauf qu'il a été bien même pas un jour avant de retomber dans l'alcool.. Ses médicaments, il ne les prend plus... Donc les alcooliques anonymes, il ira quand il aura la volonté de se soigner et de vouloir entamer une thérapie.

    Pour ma mère, c'est aussi compliqué... Comme mon AS me disait ce matin, là ce n'est pas qu'un parent dépendant mais deux donc ça va être d'autant plus complexe..

    Si j'appelle ce numéro, qu'est ce que je dis ? Je ne sais pas du tout quoi leur dire..
     
  6. RadioheadBlue

    RadioheadBlue Membre actif

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    231
    Genre :
    Appréciations:
    +140
    Déjà, rien que le fait qu'elle te fasse du chantage affectif montre bien un dysfonctionnement profond de sa part. Mais le meilleur conseil que je puisse te donner serait de ne pas céder. Souvent, les personnes qui font ça font des menaces dans le vent, ils ne vont pas vraiment faire ce qu'ils disent vouloir faire et s'ils le font, ce sera uniquement pour "augmenter" le chantage. En quoi consiste son chantage ? Après, je comprend que ta situation soit particulièrement complexe, surtout a ton âge ça doit être très déstabilisant ... Courage à toi.

    Tu peux leurs parler de tout, leurs expliquer ta situation, tes sentiments par rapport à ça, leurs demander conseils etc ... Ils seront plus experts que nous et aptes à te donner des conseils.
     
  7. Loulette

    Loulette Membre actif

    Inscription:
    11/3/17
    Messages:
    172
    Genre :
    Appréciations:
    +41
    Son chantage, c'est des phrases du genre "le jour où tu me dis que tu veux partir, je ne m'en remettrai jamais" ou "le jour ou je perds un enfant, je me tue". Elle sait jouer avec ma culpabilité... Donc oui, j'ai cédé depuis longtemps. Maintenant, je subis.
    Mercii aha

    Mouai, ce genre de truc ne m'attire pas vraiment. J'ai déjà quelqu'un à qui en parler. Et ce service ne m'aidera pas plus je pense..
     
  8. 0000

    0000 Nouveau membre

    Inscription:
    18/1/18
    Messages:
    11
    Genre :
    Appréciations:
    +4
    Salut,

    Mon père était aussi alcoolique, le soucis, c'est que tant qu'ils n'auront pas un "déclic" ils s'arrêteront pas, et continueront, selon moi, de boire.
    Mon père a mis énormément de temps a se rendre compte que le fait qu'il soit alcoolique était vraiment dangereux pour lui, et que ça le rendait encore plus mal, il a eu le déclic et a pris rendez-vous pour se soigner, j'espère que ça sera le cas pour tes parents.

    La plupart du temps, t'auras beau supplier un alcoolique d'arrêter, il continuera quand même, a part si c'est lui qui veut vraiment arrêter cette merde.

    Donc tu ne peux malheureusement pas faire grand chose, a part en parler a quelqu'un, et comme dit plus haut, essayer de prendre tes distances avec ça, même si c'est dur, je sais, mais tu vas te rendre malade a force. (Si ce n'est pas déjà le cas.)
     
    • J'aime 1
Chargement...