1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Challenge écriture !

Discussion dans 'Poésie, récits, théâtre' démarrée par Hemoptysie, 12/11/18.

  1. Hemoptysie

    Hemoptysie Anim
    Anim

    Inscription:
    6/7/17
    Messages:
    608
    Médias:
    2
    Genre :
    Appréciations:
    +804
    :hibiscus:~▪■ - Hellooo ! - ■▪~:hibiscus:




    • Je viens aujourd'hui vous présenter une idée de challenge d'écriture, qui j'espère vous plaira. •

    ● L'idée est simple :

    :cherryblossom: À partir des phrases d'un texte de votre choix (Texte tiré d'une chanson, d'un poème, ou autre) vous devrez rédiger un petit paragraphe de ce que chaque phrase vous évoque, en tentant de faire le tour de ses nuances.

    :fallenleaf: Je trouve que cela peut faire travailler la réflexion, l'imagination, et que c'la peut aider à approfondir un texte, l'analyser.
    :fallenleaf:Le but n'est pas de rédiger à la manière d'un grand auteur, mais seulement de réussir à développer le sens d'une phrase, selon votre point de vue. (Mais à vrai dire vous vous donnez le but que vous voulez, par la suite).
    :fallenleaf: Vous pouvez passer de l'écriture automatique à la recherche de phrases minucieusement construites, d'un paragraphe bloque à des retours à la ligne fréquents, de symboles-surlignage-soulignage-variantes de police à quelque chose de sobre, c'est à votre sauce !​

    :mapleleaf: Petit exemple à ne pas du tout prendre au pied de la lettre ! Cet exemple est tout à fait propre à la personne qui l'a écrit, il montre simplement une façon de rédiger qui pourrait éventuellement vous inspirer et/ou clarifier certaines choses. Il est écrit avec un "tu" de situation ou "tu" général et tente de penser théoriquement chaque vers.

    :leafwind: Texte de base :

    Déclaration des droits de l’homme et de la femme à l’amour…

    Te rencontrer sans te réduire,
    Te désirer sans te posséder,
    T'aimer sans t'envahir,
    Te dire sans me trahir,
    Te garder sans te dévorer,
    T'agrandir sans te perdre,
    T'accompagner sans te guider,
    Et être ainsi moi-même
    Au plus secret de toi.

    Jacques Salomé.



    :leafwind:Texte challengaté :

    :sunflower:~▪Te rencontrer sans te réduire▪~:sunflower:
    Te rencontrer sans te réduire, sans te pré-juger, te selectionner. Te rencontrer sans me faire une idée de toi et m'y conforter. Te rencontrer et t'accepter, envisager sans poser de verdict, laissant toujours une porte ouverte. Te rencontrer sans te réduire. Sans te conditionner, t'abaisser, te classer.
    :sunflower:~▪Te désirer sans te posséder▪~:sunflower:
    Te désirer sans te posséder, te vouloir sans t'avoir, sans vouloir t'avoir, te posséder. Te désirer sans t'emprisonner, t'obliger. Te désirer mais te laisser libre. Avoir une envie de toi en suspend, vouloir t'aimer mais savoir patienter, savoir ne rien attendre. Apprécier ce désir.
    :sunflower:~▪T'aimer sans t'envahir▪~:sunflower:
    T'aimer sans t'envahir, te laisser de la place. T'aimer et te comprendre, comprendre que tu es toi aussi une personne complète, te prendre en compte, t'aimer sans t'envahir, penser à toi. Forcément. Savoir être patient, savourer.
    :sunflower:~▪Te dire sans me trahir▪~:sunflower:
    Te dire sans me trahir, ne pas vouloir trop en montrer, me dévoiler. Sous-entendre. T'expliquer sans que tu devines. Mais aimer c'est accepter de se trahir. Alors te dire et me trahir, mais ne pas être déçu, ou pas trop. Te dire parce que je t'aime. Ou te dire sans me trahir, rester rationnel, sans trahir mes émotions, mon impuissance. Ma faiblesse.
    :sunflower:~▪Te garder sans te dévorer▪~:sunflower:
    Te garder sans te dévorer, sans t'effacer, sans t'engloutir. Sans t'utiliser pour me nourrir, ne pas t'utiliser comme un moyen. Te garder sans te dévorer, trouver un équilibre entre réussir à te maintenir à mes côtés mais sans t'utiliser pour combler mes faims. Ne pas vouloir te dévorer serait accepter de ne pas te garder.
    :sunflower:~▪T'agrandir sans te perdre▪~:sunflower:
    T'agrandir sans te perdre, te faire découvrir des choses, des gens, des idées, au risque que tu les préfères à moi, aux miennes, et que tu partes. T'agrandir sans te perdre, ne pas t'ouvrir trop d'horizons, au risque de perdre toute exclusivité, toute flamme, toute dépendance. Te faire perdre de ta liberté, te priver de possibilités, dans mon intérêt, finalement ?
    :sunflower:~▪T'accompagner sans te guider▪~:sunflower:
    T'accompagner sans te guider, te montrer sans t'inciter, t'exposer les choses telles quelles sans t'orienter. Te laisser te guider.
    :sunflower:~▪Et être ainsi moi-même au plus secret de toi▪~:sunflower:
    Et, être ainsi moi-même, au plus secret de toi. Me laisser aller au naturel, sans te craindre, sans craindre tes réactions, et ce, au plus secret de toi, dans tes recoins. Être moi-même avec un toi au naturel, un toi intime, être intimes à deux, et se garantir au moins ça.

    En espérant avoir réussi à expliquer cela :sueur: et en espérant que cela vous inspire, je vous laisse la suite, c'est à vous ! :p

    :cactus::tulip:•▪●■●▪•:tulip::cactus:
     
    #1 Hemoptysie, 12/11/18
    Dernière édition: 29/11/18
    • J'aime 1
    • Wouah 1
  2. Titi

    Titi Membre actif

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    361
    Appréciations:
    +254
    Intéressant, j'essayerai de m'y mettre dans la semaine actuelle, ou la suivante en fonction de mes obligations ^^
     
    • J'adore 1
  3. Titi

    Titi Membre actif

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    361
    Appréciations:
    +254
    J'ai essayé avec une chanson de Calogero ^^ :

    Avant toi c'était quoi
    Avant toi, je crois que j'ai oublié ce que c'était que de vivre, d'être heureux, de faire autre chose que d'attendre lentement la mort.

    Sinon un préambule ?
    Ce n'était qu'un aperçu erroné de ce que la vie était capable de m'apporter. Un tissu de mensonges, d'illusions morbides, épineuses. Je ne vois pas ce que c'était d'autre.

    Un long chemin de croix
    J'ai tant marché dans les ténèbres, où ma douleur était invisibilisée, ou au contraire utilisée contre moi. Me taire me permettait d'être acceptée, ou moins rejetée, mais la faisait enfler, jusqu'à ce qu'elle me fasse frôler l'auto-destruction.

    Puis tout bascule
    Et puis tu es arrivé. Un petit miracle. Des paroles inespérées. Que tes bras, tes mains, tes lèvres m'ont transmises. Des paroles qu'il m'a semblé avoir attendues toute ma vie.

    Avant toi c'était rien
    Avant que tu ne viennes à moi, je n'espérais presque plus rien, hormis le rejoindre dans le vide infini.

    Ou si peu que mon corps
    Avant toi se souvient
    De s'être senti mort

    Il n'y avait que de si minces instants de joie, si éphémères, que j'en oubliais de vivre, de rire. La voix et les pulsions de mort envahissaient mon corps et mon esprit depuis tant de temps. Tu les as balayées d'un revers de main chaude. Si rassurante. Chassant les ténèbres où j'étais plongée depuis presque un an.
     
    #3 Titi, 5/12/18
    Dernière édition: 5/12/18
    • J'adore 2
Chargement...