1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

À l'aide Ce prof, pas sûre de le suivre…

Discussion dans 'Amour, vie de couple et amitié' démarrée par PantinEnBois, 11/2/18.

  1. PantinEnBois

    PantinEnBois Nouveau membre

    Inscription:
    10/2/18
    Messages:
    4
    Genre :
    Appréciations:
    +0
    Bonjour . Bonsoir, désolée du pavé, mais je vous serais très reconnaissante si vous me lisiez ( et répondez lol )

    Je me présente rapidement : j’aurai 20 ans cette année et suis à la fac.

    Je me pose des questions par rapport à un prof que j’ai eu en Terminale, l’an dernier. J’essaie de prendre du recul, mais toute seule, ce n’est pas forcément facile, j’ai besoin de votre aide. S’il vous plait, je sais que c’est un sujet récurrent et pourtant toujours polémique, alors je vais vous demander d’y porter un regard le plus neutre possible, sachant que je vais tenter de rester objective.

    Alors grosso-merdo, ça avait commencé par des regards dès octobre 2016. Au départ, je n’y prêtais pas plus d’attention que ça, j’avais d’autres soucis en tête ( lourde tristesse et mon ex avec qui c’était compliqué et ambigu ), et puis, ce n’était que des regards en cours.
    Au fil de l’année, ils se sont multipliés ( mais genre vraiment ! ), et surtout, ils se sont étendus en dehors de la classe : dans les couloirs, en face du bahut durant les pauses, ou quand quelqu’un lui parlait et que je n’étais pas loin. Et ce n’était pas de simples coups d’œil du genre « J’t’ai vue », mais des regards prolongés, surtout lorsqu’on sortait dehors. Il était toujours dans ma ligne de mire et face à moi, que l’endroit soit bondé ou désert, qu’il soit seul ou accompagné, et ce, même lorsque ça ne l’arrangeait pas. Ça en devenait parfois tellement gênant que j’ai du une fois me retourner, et une autre décamper m’acheter un truc à l’épicerie…

    Y avait pas que ça. Bien que pas spécialement souriant, il arrivait quand même à me sourire de temps en temps sans réelle raison, en cours lorsqu’il m’interrogeait pour la lecture, lorsque je répondais à une question ou si nous devions discuter.
    Il y avait aussi quelques réflexions. Du genre, au conseil du première trimestre « Je l’adore, cette fille », ou à la fin de l’année quand on m’a racontée qu’il s’était étonné lorsqu’on lui a dit qu’il recevait beaucoup de critiques. Il se serait assuré que je ne fasse pas partie de ceux qui l’ont descendu.

    Entre temps, j’ai commencé à me sentir plus en forme moralement et avec mon ex, ça s’était clarifié. Du coup, j’ai pris un peu plus d’assurance, et s’il voyait que quelque chose me dérangeait ou s’il croyait que ça me déplaisait, il s’excusait ou essayait de se rattraper. Parfois sans raison, d’ailleurs…
    Je précise aussi que dès le début de l’année ( octobre / novembre ), il faisait des allers-retours jusqu’à ma table, et à chaque séance, il vérifiait l’avancée du cours sur ma feuille, quitte à sauter 5 tables avant d’arriver à la mienne. Ça s’est fait remarquer par quelques uns de mes potes. Ou alors il rôdait autour de ma rangée de quatre tables.
    Au milieu de l’année, il avait commencé à s’éloigner brutalement. Je l’ai ressenti et ça m’a un peu attristée, d’autant plus que je ne comprenais pas pourquoi. J’ai cru que je l’avais déçue, et pourtant… Mais il n’a pas tardé à revenir avec les regards, les visites au coin de la table, etc.

    Bref, autant vous dire qu’il était très différent avec moi. J’ai pensé à une forme de chouchoutage, bien qu’on soit en Terminale et que ce genre de choses est censé s’arrêter dès le collège.
    Mais dans ce cas, je n’explique pas les regards, surtout ceux en face du lycée ( c’était dingue… ), ni les rapprochements physiques ( sans contact ), et ni ce soudain éloignement inexpliqué, puis son come back comme une fleur. D’autant plus que ça a commencé bien assez tôt, je n’avais même pas eu le temps de faire mes preuves.

    Ils s’est passé d’autres trucs après la Terminale, mais le message est déjà bien assez long comme ça et je pense avoir oublié pas mal de choses.
    Quoiqu’il en soit, je sais pas quoi penser de tout ça, si vous pouviez m’aider à y apporter un peu de lumière… !

    Je vous remercie d’avance pour vos futures réponses.
     
  2. Collarbone

    Collarbone Membre actif

    Inscription:
    5/2/17
    Messages:
    207
    Genre :
    Appréciations:
    +128
    Il n'y a pas grand chose à en dire... c'est un prof qui t'aimait bien, qui pouvait te trouver jolie ou avoir le béguin pour toi MAIS comme c'est un prof (plus vieux) et que tu étais une élève (plus jeune) il a sûrement stoppé de peur d'avoir des ennuis, surtout si tes camarades l'ont remarqué. Après comme tu devais quitter le lycée je pense qu'il s'est remis à avoir une attention plus particulière sur toi.
    Qu'as-tu besoin de savoir exactement ? Comptes-tu le revoir ?
     
  3. PantinEnBois

    PantinEnBois Nouveau membre

    Inscription:
    10/2/18
    Messages:
    4
    Genre :
    Appréciations:
    +0
    Bonsoir, merci de ta réponse !
    C’est ce que j’ai pensé, il est prof je suis élève, c’est délicat, et même encore maintenant. Y a des moments où je me dis que je fabule, que ce n’est rien que du « j’t’aime bien » et ce même lorsque je me relis. Et pourtant, y a des choses qui parlent d’elles-mêmes, même si j’ai laissé quelques détails de côté qui pourraient être assez bavards.
    J’ai peur de mal interpréter, alors j'ai besoin d’un avis extérieur pour essayer de trouver une explication à son comportement.

    Oui je compte le revoir la semaine qui vient pour lui parler d’un projet à la fac, je risque d’avoir besoin de lui. Autrement je suis passée le voir ( lui particulièrement ) deux fois en décembre, mais je l’avais déjà croisé en septembre et octobre.
     
    #3 PantinEnBois, 11/2/18
    Dernière édition: 11/2/18
  4. Collarbone

    Collarbone Membre actif

    Inscription:
    5/2/17
    Messages:
    207
    Genre :
    Appréciations:
    +128
    Que ressens-tu vis à vis de ce prof et de son interaction avec toi ? Quel âge a-t-il et tu aimerais le revoir ?
     
  5. PantinEnBois

    PantinEnBois Nouveau membre

    Inscription:
    10/2/18
    Messages:
    4
    Genre :
    Appréciations:
    +0
    C’est complexe. Beaucoup de choses.
    Disons que lorsque j’étais mal, moralement parlant, son attention et sa bienveillance me faisaient beaucoup de bien, alors que ce n’est absolument pas le genre de prof super agréable, que tout le monde adore. Tu vois le genre. En gros, avec lui, sous son regard de prof, je sentais que je me dépassais, je me sentais entière et je me sentais exister. En bref, il me permettait de tenir le temps d’aller mieux. Du coup, j’ai énormément d’affection pour lui et j’en suis très fortement attachée.

    Il doit avoir la quarantaine. Entre 40 et 45 à tout casser.
    Eh oui j’aimerais le revoir. Je le revois jeudi théoriquement, mais je suis déjà passée deux fois en décembre pour le remercier par rapport à ce qu’il s’est passé.
     
    #5 PantinEnBois, 11/2/18
    Dernière édition: 11/2/18
  6. PantinEnBois

    PantinEnBois Nouveau membre

    Inscription:
    10/2/18
    Messages:
    4
    Genre :
    Appréciations:
    +0
    Bonjoir, je profite des news pour up, si jamais vous souhaiteriez donner votre avis.

    Je suis récemment passée le voir pour essayer finaliser cette histoire de projet et convenir d’un rdv qui se fera très probablement en dehors du lycée. Je serai accompagnée.

    Au moment d’échanger nos coordonnées, il a hésité entre le mail et le portable. Je lui ai dit de faire comme ça l’arrangeait, et avant de trancher, il a dit un truc pas français du genre : « Je sais plus ce qu’avait préféré ce qu’était ma femme… »

    Euh ?
    Vous auriez une idée de ce que ça pourrait signifier ???

    Juste après il me dit qu’il déconne.

    Je précise qu’il « n’a pas de femme », ou du moins, c’était le cas l’an dernier.
     
Chargement...