1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Amoureuse de ma prof de français

Discussion dans 'Amour, vie de couple et amitié' démarrée par Mlle Crewe, 5/12/16.

  1. Mlle Crewe

    Mlle Crewe Membre

    Inscription:
    5/12/16
    Messages:
    97
    Genre :
    Appréciations:
    +52
    Bonsoir,
    J'ai 15 ans et j'ai un problème : je suis follement amoureuse de ma prof de français... Y aurait-il des personnes dans mon cas, s'il vous plaît ?
     
    #1 Mlle Crewe, 5/12/16
    Dernière édition: 6/12/16
    • Triste 1
  2. Sharon.Eden

    Sharon.Eden Membre chevronné

    Inscription:
    19/11/16
    Messages:
    577
    Genre :
    Appréciations:
    +226
    Bonsoir ! :3

    Ça arrive souvent. Mais ce n'est pas définitif, surtout à 15ans (ou du moins c'est rare). Je connaissais plusieurs amies qui été attirée par un prof...Mais les profs en question étaient mariés, ont des enfants, sont bien plus âgés,question de moral... Puis il y avait plusieurs profs super populaire dans le lycée, mais c'étaient purement de l'attirance.
    Pourquoi l'aimes-tu ? :) L'aimes-tu vraiment ou est-ce juste de l'attirance ?
    Je pense qu'à 15ans, aimer un prof va te faire plus du mal qu'autre chose.
     
  3. Mlle Crewe

    Mlle Crewe Membre

    Inscription:
    5/12/16
    Messages:
    97
    Genre :
    Appréciations:
    +52
    C'est une longue histoire...
    En gros, je suis tombée amoureuse de ma prof le dernier jour de mon année de cinquième. J'étais seule avec ma meilleure amie au CDI quand je l'ai vue pour la première fois. Je l'ai trouvée magnifique, des sentiments nouveaux s'éveillaient en moi : auparavant, je n'ai jamais été amoureuse...

    Je l'ai eue en tant que prof de français durant mon année de quatrième... Durant cette année, je n'ai pas tellement osé lui parler. J'avais honte, je ne savais plus où j'en étais, j'étais complètement paumée.

    Au mois de mai, on a eu un voyage en Italie et j'ai refusé d'y aller pour cette raison, j'étais vraiment mal, je ne savais pas vraiment ce qui m'arrivait, d'où me venaient tous ces papillons dans le ventre, pourquoi je rougissais quand elle me regardait... Le dernier jour de mon année de quatrième, j'avais décidé de lui avouer mes sentiments, je je me disais que j'allais pouvoir passer à autre chose, que l'amour était une chose simple et qu'oublier quelqu'un, c'était de "l'eau". Seulement, en allant la voir à la fin du cours, tout ce que j'ai réussi à dire, c'est : "bonnes vacances, Madame."

    A la rentrée de mon année de troisième, je l'ai de nouveau eue comme prof de français. Mes sentiments étaient beaucoup plus forts qu'auparavant. A la fin du premier cours que j'ai eu avec elle, je suis allée la voir et j'étais tellement débordée par mes émotions que j'ai pleuré. J'ai eu honte et j'ai voulu partir, mais elle m'a rattrapée et m'a séché mes larmes, m'a prise dans ses bras et m'a dit plein de jolies choses, comme quoi j'étais une très bonne élève, très jolie aussi, et qu'elle était là pour moi si je le voulais.

    Par la suite, je suis allée la voir à chaque fin de cours, même à la fin des cours qu'elle avait avec les autres élèves. On riait beaucoup toute les deux, on s'entendait bien, on se rapprochait de plus en plus. Je lui avais offert des chocolats, elle m'avait offert un livre. J'avais toujours les meilleures notes

    Quand je discutais avec mon amie, elle ne me réprimandait jamais, ou seulement mon amie. Quant aux autres, elle les engueulait aussi si ils avaient le malheur de parler.
    Elle m’interrogeait tout le temps.
    Bref…
    Je la raccompagnais tout le temps en salle des profs, je la complimentais en lui disant qu’elle était très jolie, et elle en faisait de même. Elle me disait que les jupes m’allaient très bien, la couleur également…
    Bref…
    Le Mardi 5 janvier 2016, alors que je passais dans le couloir, je l’ai vue rire avec un autre élève. J’ai été blessée, je me suis dit qu’au fond, j’avais été conne d’y croire.
    J’ai été la voir, j’étais très jalouse. Je lui ai posé des questions sur l’amour, et elle a semblé deviner pourquoi je posais ces questions. Elle est devenue froide…
    Dans l’après midi, ne pouvant plus tenir, je lui ai avoué mes sentiments. On s’est regardées, j’ai détourné le regard et me suis retournée pour m’enfuir. Elle a attrapé ma main mais je l’ai bousculée.
    J’ai ensuite vidé mon sac auprès de trois amies très proches.
    Il s’est passé beaucoup de choses par la suite..
    Bref..
    Le Vendredi 22 janvier 2016, j’étais au plus mal. Ma prof avait un comportement étrange à mon égard… Je voulais mourir, j’ai donc pris une boite de xanax (et autres) pour me suicider durant le cours de sport. Notre incompétente d’infirmière a remarqué que je n’étais pas normal que l’après midi. Une ambulance est arrivée et j’ai passé trois semaines à l'hôpital. Quand je suis retournée au collège, on m’a changée de classe avec interdiction d’aller voir ma prof, sous peine d’être virée.
    J’ai passé trois mois environ sans elle, on ne faisait que se croiser dans les couloirs. Elle me souriait, me tenait la porte, mais on ne se parlait pas… Il y avait quelque chose de triste, de brisé dans nos regards.
    Le vendredi 10 juin, je ne pouvais plus tenir. J’ai été lui parler. Je me fichais bien de me faire virer, il fallait que je sache…
    Je suis allée la voir et contre toute attente, elle était très heureuse de me voir ! Elle ne voulait pas finir l’année sans que l’on se parle…
    On a discuté de plein de choses, de l’amour, des sentiments… durant 1h !

    (comme auparavant, je lui parlais si souvent qu’il m’arrivait de louper une heure de cours !!)

    Le vendredi 17 juin, le dernier jour de l’année, la CPE m’a dit que ma prof voulait que je revienne dans ma classe. Toute la journée, j’allais la voir ! J’étais si heureuse ! (et elle aussi)
    A la fin du cours que j’avais avec elle, en avant dernière heure, elle a fermé la porte de la classe pour que personne ne nous derange. On a beaucoup parlé, de moi, d’elle, elle m’a dit plein de gentilles choses, dont cette phrase que je n’oublierai jamais “une prof extraordinaire qui a rencontré une élève extraordinaire !”
    On s’est fait deux câlins, j’ai pleuré, ses yeux brillaient…
    C’était… Tellement intense !
    Je l’ai revue une dernière fois le mardi 28 juin, à la fête des troisièmes. Je participais au concours de dessin et elle était du jury, et elle avait adoré mon dessin ! (et j’ai bien sûr gagné). Elle m’a raccompagnée et on a encore beaucoup discuté… Puis on s’est dit à bientôt pour mieux se retrouver… Je n’arrive pas à l’oublier car je ne veux pas, je l’aime infiniment… On s’est revues le mercredi 16 octobre, elle avait l’air si fière de moi quand je lui ai dit que j’avais sauté une classe ! (je ne suis plus en seconde mais en 1L)
    Je ne sais plus trop où j’en suis…
     
    #3 Mlle Crewe, 6/12/16
    Dernière édition: 6/12/16
  4. Amptone

    Amptone Membre actif

    Inscription:
    1/12/16
    Messages:
    423
    Médias:
    1
    Genre :
    Appréciations:
    +106
    Toute personne qui à autorité sur toi est à proscrire dans l'éventualité d'une relation.

    C'est une personne qui c'est occupé de toi, car c'est son métier, je ne dit pas qu'elle ne t'aime pas, bien sur que les profs aprécie plus certain éléves que d'autre et c'est bien normal, mais n'oublie jamais que c'est un metier avant tout, si tu va la voir tout sourir elle va pas te dire "tu me fait chier"

    donc relativise sur cette relation qui c'est surtout former dans ta tête.
     
    • J'aime 1
  5. Mlle Crewe

    Mlle Crewe Membre

    Inscription:
    5/12/16
    Messages:
    97
    Genre :
    Appréciations:
    +52
    Oui, j'en ai conscience, mais vois-tu, on avait une relation assez "bizarre"... Par exemple, lorsqu'un élève venait lui parler alors qu'elle était occupée, elle n'hésitait jamais à lui dire de partir, tandis que moi, elle me laissait lui parler, on parlait souvent bien plus d'une heure ! (ce qui avait le don d'énerver les autres profs car je loupais beaucoup de leurs cours...)
    Je sais bien qu'elle ne m'aime pas, elle a un mari je crois, et elle a trois enfants. Sa vie est déjà tracée, alors que la mienne n'a pas vraiment commencée...
    Le dernier jour de l'année, elle m'a même dit qu'elle ne m'oublierait jamais, et que j'étais son "élève préférée"... Elle pense même que je vais écrire des best sellers et que je vais devenir présidente x) (bref, ces détails ne sont pas très importants...)
     
    • J'aime 1
  6. Amptone

    Amptone Membre actif

    Inscription:
    1/12/16
    Messages:
    423
    Médias:
    1
    Genre :
    Appréciations:
    +106
    Etant donner que tu à sauté une classe j'en déduis donc que tu doit avoir un Q.I supérieur à la moyenne, donc que tu es émotivement plus avancer sentimentalement parlant, et que tu ne doit pas beaucoup en parler à tes parents, et tu ne doit probablement pas avoir beaucoup d'amis proche (rien de péjoratif ici)

    et comme tu n'as pas autour de toi beaucoup de personne sur qui compté, tu as vu en cette prof qui était gentille avec toi, une sorte d’échappatoire, c'était pour toi presque ta seul vrai amis, voila pourquoi tu la valorise ainsi.

    Mais ça passera
     
  7. Mlle Crewe

    Mlle Crewe Membre

    Inscription:
    5/12/16
    Messages:
    97
    Genre :
    Appréciations:
    +52
    Oui, je suis quelqu'un qui se laisse facilement submerger par ses émotions et qui est très sensible...
    Mais je ne vois pas cette prof comme une amie, loin de là... Je l'aime réellement, j'éprouve du désir à son égard, je voudrais être celle qu'elle aime, celle qui la fait rire, la source de son bonheur... Je voudrais l'embrasser, comme le font tous les couples, la toucher, la serrer fort dans mes bras.
    Quand j'étais avec elle, j'avais des papillons dans le ventre, j'étais toute rouge, mes paumes étaient moites, je bégayais. Les mots que je prononçais étaient dans le désordre... Quand nous étions toutes les deux et que l'on discutait, il me semblait que le temps s'arrêtait, que plus rien n'existait. On se regardait dans les yeux, et j'avais l'impression de m'y noyer, j'oubliais le monde qui m'entourait...
    Je m'oubliais aussi
    Bref.
    Voilà...
    Je ne pense pas lui porter de l'admiration, ni la considérer comme une bonne confidente ou une simple (ou bonne) amie.
    :rolleyes::)
     
    • J'aime 2
  8. Nuages105

    Nuages105 Invité

    Appréciations:
    +0
    Salut! Je suis amoureuse de mon prof depuis maintenant 1an! Et oui même après autant de temps, avoir essayé plusieurs solutions pour l'oublier, je n'y suis pas encore parvenue. Je suis partie de mon lycée, car j'ai du faire une réorientation, je pensais que ça allait partir en changeant d'établissement. Mais non ce n'est pas le cas. Et même si la plus part pense que à notre âge bah c'est de l'attirance, je pense que tout dépends de chacun/chacune. Je sais que moi, je l'aime réellement, c'est la première fois que j'aime comme ça. Je suis peut-être rester bloqué sur l'image du fait qu'il avait un humour, une écoute qui me plaisait réellement chez lui. Mais aujourd'hui encore, presque 6mois plus tard, je ferai tout pour le revoir, pour lui parler, pour passer un moment avec. Tout ce que tu as décris c'est ce que je ressens aussi. Et franchement c'est une douleur atroce pour moi. Je comprends donc ton cas, vu que je suis dans ce CAS DEPUIS 1AN! Ce n'est pas rien non plus. Si tu souhaites en parler (et ça me fera du bien aussi... de me lâcher...:( ) passe PV qu'on en parle, au calme.
     
    • J'aime 1
  9. Mlle Crewe

    Mlle Crewe Membre

    Inscription:
    5/12/16
    Messages:
    97
    Genre :
    Appréciations:
    +52
    Merci pour ta réponse, je me sens beaucoup moins seule ! J'arrive en pv du coup xD
     
    • J'aime 1
  10. anonyme221

    anonyme221 Membre

    Inscription:
    30/11/16
    Messages:
    97
    Genre :
    Appréciations:
    +13
    salut nausicaa par contre j'ai remarqué que tu es un fille et que ta prof aussi
    (je suis loin d'etre homophobes)
    mais en fait je doit savoir si t'es lesbiennes de base ou que tu es hetero sauf que ,elle tu c'est pas pourquoi tu l'aimes ?
     
  11. Mlle Crewe

    Mlle Crewe Membre

    Inscription:
    5/12/16
    Messages:
    97
    Genre :
    Appréciations:
    +52
    Salut ^^
    De base, je ne suis rien. Je ne mon considère ni hétéro, ni bi, ni lesbienne.
    Je suis amoureuse, c'est tout.
    Je suis une personne humaine, avec des sentiments. On ne tombe pas amoureux d'un sexe, mais d'une personne.
    Je l'ai aimée dès le premier regard en fait, ça a un peu été un coup de foudre :p et plus on s'est rapprochées, plus mes sentiments ont grandis. Je la trouve intelligente, douce, gentille, jolie, et tellement d'autres choses !
     
    • J'aime 1
  12. anonyme221

    anonyme221 Membre

    Inscription:
    30/11/16
    Messages:
    97
    Genre :
    Appréciations:
    +13
    euh je crois que je ne peut pas t'aider d'apres ce que tu ma dit tu 'aime vraiment et je supose que c'est tres dur pour toi si ca peut te rassurer beaucoup de personnes ici son dans le meme cas que toi

    "Je suis une personne humaine, avec des sentiments. On ne tombe pas amoureux d'un sexe, mais d'une personne. " ma prof d'anglais m'a dit la meme chose quand on en parlé !!!
     
  13. Mlle Crewe

    Mlle Crewe Membre

    Inscription:
    5/12/16
    Messages:
    97
    Genre :
    Appréciations:
    +52
    Oui, c'est sûr que c'est dur...

    Eh bien ta prof d'anglais a raison ^^
     
  14. Corentin Bonnet

    Corentin Bonnet Membre actif

    Inscription:
    27/11/16
    Messages:
    321
    Genre :
    Appréciations:
    +96
    Y en a pas mal de tout genre :) mais je peux pas vraiment t'aider à part te conseiller de l'oublier
     
  15. Nuages105

    Nuages105 Invité

    Appréciations:
    +0
    ----
    J'aime bien car nombreux donne ce conseil comme si c'était plus simple car c'est un prof. Mais c'est pas toujours le cas. Parfois y en a qui s'y accroche reelement.
     
    • J'aime 1
Chargement...