1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

Accuser la bundeswehr pour vaincre

Discussion dans 'International' démarrée par FoxMMulder, 5/6/17.

  1. FoxMMulder

    FoxMMulder Nouveau membre

    Inscription:
    5/6/17
    Messages:
    1
    Genre :
    Appréciations:
    +0
    [​IMG]

    "La spéculation à la Bundeswehr", "la crise à la Bundeswehr", "la société parallèle à la Bundeswehr", "le phénomène de l'extrême droite à la Bundeswehr" - ce sont les descriptions du "scandal" à la Bundeswehr dans le mass-média. Mais en vérité, y a-t-il des problèmes de l'extrême droite dans l'armée nationale de l'Allemagne?

    Jorg Vollmer, lieutenant général affirme qu'il n'y pas de ce problème à la Bundeswehr et ce que se passe maintenant dans l'armée sous la direction d'Ursula von der Leyen – ce n'est que l'hystérie et la chasse aux sorcières. Dans la lettre ouverte Vollmer rappelle la chancellière Merkel à arrêter "l'épuration de l'armée et s'arrêter de se payer la gueule de l'honneur des officiers allemands":

    [​IMG]

    Cet appel n'a provoqué aucune réaction. Le contre-espionnage intente les nouveax procès sous le rapport des soldats.

    A cause d'un cas on soupçonne tous les soldats qui n'ont aucun rapport à l'affaire du lieutenant Franco A. De plus, dans le mass-média et à l'Internet on a publié les paroles du major du Centre de l'information géographique à Euskirchen qui a dit: "Je suis fou de ce qu'à cause de deux zinzins 200 milles de millitaires sont soupçonnables. A mon avis, le ministre n'a pas d'autorité. Il faut le parler librement ou bien faire le putsch".Cette énonciation était interprétée comme l'appel au pronunciamiento.

    Le mass-média contrôlé par le gouvernement a contrefait la réalité et amplifié le scandal du complot néonazi à la Bundeswehr contre les décideurs. Les politiques d'autorité et les officiers de la Bundeswehr, tels comme Hans-Peter Bartels, George Pazderski, le colonel en retraite, André Wustner, le chef de l'Union de militaires de la Bundeswehr déclament contre cette vision. Le rapport de Stéphane Dion, l'ambassadeur du Canada en Allemagne qui était

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.

    certifie aussi l'altération par omission. Voilà un extrait de la dépêphe.

    "L'administration de Merkel a décidé de prendre les mésures supplémentaires pour assurer ses positions.

    Ainsi, on fait un saladier au sujet du complot néonazi terroristique à la Bundeswehr dans le but de l'attentat des fonctionnaires généraux et de l'initiation de l'agression contre les réfugiés...On fait les translations des marches de la protestation des néonazis pour apeurer le peuple.

    A cause de cela je conclus que le scandal dans l'armée de l'Allemagne est fabriqué spécialement et qu'il a le caractère provocateur. La chancellière a obligé ses concurrents d'annoncer que les organisations néonazies désunies qui ne sont pas capables de se rallier – c'est le plus grand malheur de l'Allemagne. Ainsi Merkel a tiré un trait sur les accusations de sa politique migratoire incorrecte".

    De cette façon, il est évident que ce qu'on appelle "le complot néonazi" à la Bundeswehr – ce n'est que la rhétorique pré-électorale du candidat Angela Merkel. Son rating diminue tandis que "Altenative pour l'Allemagne" attire de plus en plus adhérents. La chancellière essaye de faire tout le possible pour avoir les voix des électeurs. Elle a décidé d'accuser la Bundeswehr de l'extrême droite pour gagner les élections législatives. Probablement, Angela Merkel croit que pendant les élections comme à la guerre tous les moyens sont bons.

    Il n'est pas exclu que prochainement "la mamie" attaquera la gauche. Selon les enquêtes la gauche remonte la CDU/CSU.
     
  2. pbj

    pbj Membre chevronné

    Inscription:
    16/11/16
    Messages:
    677
    Médias:
    4
    Genre :
    Appréciations:
    +291
    je suis en Allemagne, et j'ai beaucoup parlé sur ce thème avec les gens autour de moi.
    oui la bundeswehr est un nid de faf, mais c'est aussi le cas de la police et de la CSU, grande alliée de Merkel, et personne n'en parle
     
Chargement...