1. Ce site utilise des cookies. En savoir plus.

A quoi pensez-vous en ce moment ?

Discussion dans 'Bar' démarrée par Zoowie, 12/11/16.

  1. Lake Wisdom

    Lake Wisdom Légende

    Inscription:
    17/2/17
    Messages:
    1 837
    Médias:
    3
    Genre :
    Appréciations:
    +1 202
    Hâte d'être à cet aprem :) et ce service est vraiment débile '-'
    Lake Wisdom
     
  2. Yurika0214

    Yurika0214 Nouveau membre

    Inscription:
    23/4/17
    Messages:
    37
    Genre :
    Appréciations:
    +9
    Que de la douleur, j'arrive plus a penser a rien d'autre qu'a ma douleur, ma peur et lui... j'arrête pas de penser a lui.... dès que je vois un couple, ou que j'entends une chanson, que je lis un livre... je pense qu'a ça et ça me rend folle, pour la 6ème fois cette semaine je pleure devant mes cours, pendant que mes parents ne sont pas là, et que je me fais mal pour essayer d'aller mieux....
     
  3. Forest-Source

    Forest-Source Membre actif

    Inscription:
    10/5/18
    Messages:
    121
    Genre :
    Appréciations:
    +98
    Je comprends pas trop là...j'adorerais rencontrer des gens à la fac, parler avec eux, m'amuser et tout, mais on dirait que j'ai toujours peur d'aller vers les autres, je ne sais même pas comment faire durer une amitié au delà de la première discussion dans la majorité des cas...Ca me rend pas triste évidemment, mais ça me déçoit car j'aimerais vraiment profiter de mes années d'étudiants et actuellement j'en profite que très moyennement socialement. Rien que le fait d'entrer dans un amphi sans un pote me stresse, comme si on me regardait différemment. Peut-être que ça ira mieux en L2, mon éveil spirituel me fait beaucoup changer dans le relationnel et les interactions, et avec un peu de chance, je pourrais y arriver, je voudrais tellement quoi...
     
    • J'aime 3
  4. Elsa

    Elsa Otaku

    Inscription:
    14/5/18
    Messages:
    214
    Médias:
    11
    Appréciations:
    +94
    Je pense fortement à ce que je vais manger ce midi ! Tout un case tête pour trouver des idées innovante à mettre dans son assiette !
     
  5. Forest-Source

    Forest-Source Membre actif

    Inscription:
    10/5/18
    Messages:
    121
    Genre :
    Appréciations:
    +98
    La tête qui tourne sans raison, les sentiments qui s'entremêlent, l'impression à la fois d'être si heureux et d'être si seul, d'être fluide et naturel dans les paroles et les actes. On dirait que j'étais jadis constitué de mouvements et de pensées obsolètes et synonyme de dureté à mon encontre, d'une absence de fusion avec moi-même.
    Toute compréhension m'échappe, il n'y a que le présent, et Zweitonegoismus de C418, et le silence, et la grisaille dehors, et une forme d'exaltation contrastée et mystérieuse.
    Toute compréhension est vaine ?
     
  6. Kawasemi

    Kawasemi Modo
    Modo Discord

    Inscription:
    9/12/16
    Messages:
    2 473
    Médias:
    21
    Appréciations:
    +1 138
  7. Mizu

    Mizu Membre actif

    Inscription:
    4/11/17
    Messages:
    370
    Appréciations:
    +174
    Wouah, mais pourquoi tout se déroule la même journée? La journée qu'il a le plus d'examen: le 18, la présentation orale: le 18, la sortie d'une série: le 18, la réponse d'une admission: le 18, .., vivement que vendredi soit passé !
     
  8. soleila

    soleila Membre actif

    Inscription:
    1/2/18
    Messages:
    296
    Médias:
    2
    Appréciations:
    +190
    Le temps passe si vite, que je ne sais plus où j'en suis .
     
  9. Forest-Source

    Forest-Source Membre actif

    Inscription:
    10/5/18
    Messages:
    121
    Genre :
    Appréciations:
    +98
    Je n'aime pas m'apitoyer sur ma situation, j'ai juste envie d'écrire, de puiser de la Source l'éternelle permanence intemporelle et de la photographier. Pourquoi cette société de merde et de thunasse se base sur le temps et l'enrichissement matériel ? Je n'aime pas m'énerver mais bordel c'est tellement pourri, corrompu, standardisé à l'extrême. Les gens parlent de conneries à longueur de journée, ils sont inconscients et ignorent leur âme. Ca me désespère. Tout est grignoté par l'extrême fausseté du mental, il n'y a plus de rêve ni en politique, ni dans le travail, ni dans les dynamiques sociétales, rien, nada, de la merde. Petit moment défouloir. Je hais toute cette merde. Le vrai et l'authentique c'est de provoquer et de choquer par ses idées et ses concepts, d'expérimenter aux frontières de la réalité et de l'imaginaire.
    Le problème c'est que ça me plairait tellement de partager ça avec des gens comme moi et il y en a tellement peu...
     
    • J'adore 2
  10. Homer Simpson

    Homer Simpson Membre chevronné

    Inscription:
    16/11/16
    Messages:
    787
    Genre :
    Appréciations:
    +286
    Ouais ouais :)

    ça doit fonctionner ;)
     
  11. Contemplatus

    Contemplatus Nouveau membre

    Inscription:
    20/5/18
    Messages:
    1
    Genre :
    Appréciations:
    +1
    Besoin de s'exprimer, d'échanger... d'envoyer des ondes positives sur ce monde qui en a bien besoin, et puis... oui cette mouche fait vraiment beaucoup de bruit, m'en vais de ce pas lui ouvrir la fenêtre bon voyage !
     
    • J'aime 1
  12. Éphémère

    Éphémère Membre chevronné

    Inscription:
    15/11/16
    Messages:
    720
    Genre :
    Appréciations:
    +540
    T'es tout sauf amoureuse à ce moment précis, putain. Si tu savais comme tu me blesses, tous les jours.
     
  13. Galaadal

    Galaadal Membre

    Inscription:
    26/12/16
    Messages:
    89
    Genre :
    Appréciations:
    +18
    Aha aha aha aha aha
    ... J'ai foiré mon année j'en suis sûre.
     
  14. Forest-Source

    Forest-Source Membre actif

    Inscription:
    10/5/18
    Messages:
    121
    Genre :
    Appréciations:
    +98
    Non, je ne veux pas céder, il en est hors de question. Je veux pas être terrassé. Je dois juste laisser couler. C'est mon art, rien ne me le volera, ni me le détruira. Mon art, c'est moi. Ce n'est pas cette saloperie de Vorace qui va me faire croire des choses invraisemblables, alors j'écris pour le chasser, c'est tout. Rien n'a le droit d'établir une dictature en moi, je suis libre. Rien ne touchera plus jamais à mon art.
    ...
    Tout change, sans que je veuille vraiment comprendre pourquoi. C'est à la fois merveilleux et étrange. Mais comment interpréter l'ennui ? Le sentiment de ne pas être tout le temps occupé ? Pourquoi parler tout le temps ? Ecrire tout le temps ? Peut-être devrais-je retourner aux bords de Seine avec mon appareil, photographier comme je l'ai fait samedi. J'ai besoin d'échapper au tumulte parisien, et en même temps je veux photographier des manif'...je suis tellement paradoxal, mais si ça se trouve ça peut être génial, il faudrait juste trouver un moyen de canaliser tout ça.
    ...
    J'espère vraiment que l'ethno et l'histoire ça ira, je veux pas merder mon année, je veux pas revivre ce que j'ai vécu avant. Je me sens en paix avec moi-même, mais je veux réussir. Mais c'est quoi les années étudiantes ? Suis-je mieux seul ou avec les autres ? J'en sais rien...j'adore faire des soirées puis après j'adore faire du vélo seul. Je suis paradoxal...
    ****
    Je ne saisis que l'instantanéité, je ne comprends plus trop ce que je fais ici, il n'y a que le présent qui me traverse. Le Vorace a sans doute peur, il ne peut pas trop pomper d'énergie dans la pureté du présent. Mais moi, que suis-je exactement ? Ma vie défile partiellement devant mes yeux : mon enfance, ma solitude, mes premiers vrais amis, ceux qui sont partis, la censure intérieure, la fausse paix mélancolique. Tout ça a été, a existé, mais n'existe plus. Que suis-je ? Je ne comprends pas mon identité, je ne sais pas comment m'exprimer.
    Je ne parle pas comme les autres, je n'utilise pas d'abréviations, je me force à le faire par peur du rejet, toujours craint, toujours redouté. Je n'aime pas parler comme les autres, j'aime la passion verbale, les envolées lyriques. Je me connais et je ne me connais pas, ayant été traversé par les multiples influences extérieures me mettant au pas inconsciemment. Je me sens à la fois si heureux mais aussi si seul, et maintenant je ne sais plus quoi en penser car la qualification est maussade et inutile. Il n'y aurait que la jouissance et l'acceptation du présent, mais dans un même temps, la souffrance du passé tente d'ouvrir la porte encore une fois.
    Peut-être ne suis-je pas fait pour la vie en société, du moins pour l'intégration sociale poussée. Mais pourtant je veux rencontrer, apprendre, discuter, boire des verres et prendre un popper éventuellement. Ce n'est pas de la souffrance, juste le vide conscient, le fait de ne pas pouvoir retracer ma situation depuis mon passé, le fait de ne rien comprendre à la conjoncture actuelle. Mais je comprends maintenant que plusieurs facteurs m'ont empêché de pleinement existé, et je déteste cette idée de bonheur à la con répandue dans cette société stupide. La vraie signification universelle, c'est la jouissance de l'instantanéité. Mais tout n'est que compréhension et incompréhension, mes mots et mes lettres sortent sans percer le mystère de moi-même, et je me sens paisible et clivé, seul, enraciné, incompris.
    ****
    Je ressens souvent tous ces afflux énergétiques exceptionnels, cette possibilité hallucinante de m'enraciner à mon corps, mon Être et l'univers. Et ainsi, tout ce qui constitue la société, tout ce qui passionne et tourmente les hommes paraît non pas dérisoire mais réellement intenses et tout à fait significatif. Le carriérisme ? De la merde. L'enracinement de soi ? Une pure merveille.
    On ne peut pas vraiment empêcher, ni même contrôler. J'en suis plus que jamais persuadé, mais c'est justement cela qui est fantastique, ce non-contrôle qui me faisait jadis peur. Désormais il me paraît être un terreau splendide, celui d'une créativité authentique et d'une réflexion fertile sur ce monde déjantée.
    On est plutôt maître de soi-même en fait, c'est assez incroyable mais pourtant on l'est plus ou moins, c'est dingue de constater à quel point la découverte peut être bouleversante quand on a vécu dans une perception souvent erronée du monde. Violence intérieure, tourment spectaculaire et agressivité exacerbée serait réellement les résultats d'un inconscient collectif ? Ca peut l'être en partie, même si je pense que c'est aussi beaucoup dû à la nature de l'Homme. Enfin bref.
    Tout est si puissant et si vaste en réalité...
     
    #3059 Forest-Source, 21/5/18
    Dernière édition: 23/5/18
    • J'aime 3
    • J'adore 1
  15. Errâmes

    Errâmes Membre actif

    Inscription:
    12/7/17
    Messages:
    262
    Appréciations:
    +242
    Avoir si peur de la solitude. Si peur qu'elle se fasse trop présente, trop ressentir. T'as même du mal à décrocher d'internet, à décrocher de toutes ces choses qui, tu penses, t'éloignent de cette solitude que tu redoute temps, mais qu'en est-il réellement ?
    Tu fantasme sur le sommeil, mais t'as peur de fermer les yeux, t'as peur de te retrouver avec toi même, seule, face à ta solitude. T'as peur.
    Donc t'écris un peu sur ce forum, tu regardes des personnes derrière un écran aussi. T'essai de contrer la solitude, de t'éloigner de toi-même. Tu t'évites presque.
    T'aimerai avoir encore des choses à dire ici. Parce que ça t'occupe. Parce que tu te sens un peu moins seule lorsque tu prononce des paroles ici.
    T'as si peur de la solitude...
     
Chargement...